Manifestation des agriculteurs à Toulouse : 1.000 paysans et 400 tracteurs réunis dans le centre-ville


Quelque 400 tracteurs et 1.000 agriculteurs défilent dans le centre-ville de Toulouse ce mardi 16 janvier. Les agriculteurs de la Haute-Garonne manifestent au nom de tous leurs collègues de la région Occitanie en visant quatre cibles avec lesquelles le dialogue est difficile : la cité administrative, l’OFB (Office français de la biodiversité), l’Agence de l’eau Adour-Garonne, et l’agence de paiement située à Balma. Les agriculteurs ont bloqué ce mardi matin l’A62 au nord de Toulouse, l’A64 à Muret, où la circulation a été bien ralentie.

Logo France Bleu

Les agriculteurs veulent alerter sur leur situation économique et le manque de considération de la part du gouvernement. Ils craignent également pour leur avenir et la reprise de leurs exploitations. Ils protestent contre l’augmentation de la redevance sur l’eau, les restrictions d’irrigation. L’appel à manifester a été lancé par la FRSEA et les Jeunes Agriculteurs 31.

Rendez-vous à 13h avec le préfet de région

Les premiers tracteurs sont arrivés en fin de matinée dans les rues de Toulouse. Ils se sont d’abord regroupés d’abord devant l’Agence de l’eau Adour-Garonne, quartier Empalot au sud de Toulouse et ont déversé du fumier. Jérôme Bayle, de la FDSEA 31, alerte : “L’agriculture européenne est en danger. En Pologne, en Allemagne, en Roumanie, la colère est aussi palpable. Le gouvernement fait la sourde oreille. S’il faut durcir le mouvement, rester plusieurs jours avec nos tracteurs, on restera, on aura recours à la force. Dans les campagnes, des agriculteurs continuent de se suicider.”

Les agriculteurs ont déversé du fumier devant l'agence de l'eau Adour-Garonne.
Les agriculteurs ont déversé du fumier devant l’agence de l’eau Adour-Garonne. © Radio France
France Bleu Occitanie

Ensuite, les tracteurs ont prévu de se garer sur les allées Jean-Jaurès. Les agriculteurs prévoient également de manifester à pied entre les allées Jules-Guesde et la place du Capitole. Juste avant, ils devraient pique-niquer sur les allées Jean-Jaurès, et pourraient faire goûter quelques-unes de leurs productions aux passants. Un rendez-vous est prévu à 13h avec le préfet de région au Capitole.

Certains manifestants ont tenté de s’introduire dans l’enceinte de l’Agence de l’eau Adour-Garonne. Les gendarmes mobilisés en renforts pour la journée sont intervenus pour faire reculer les agriculteurs qui avaient déjà franchi les grilles devant le bâtiment. Des détonations sont entendues depuis le centre-ville.

Près de 1.000 manifestants

À la mi-journée, la préfecture indique que “le trafic reste fortement perturbé sur le périphérique toulousain”. Elle précise également que “près de 1.000 manifestants et plus de 400 tracteurs sont comptabilisés”. Les forces de l’ordre sont mobilisées pour encadrer cette manifestation des agriculteurs.

Après 17h, les agriculteurs présents pour cette journée de mobilisation à Toulouse ont rejoint leurs tracteurs, stationnés sur les allées Jean-Jaurès. Les manifestants quittent lentement le centre-ville de Toulouse dans un concert de klaxons et avec quelques pétards. Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, espère que les agriculteurs vont nettoyer “les dégradations de l’espace public” qu’ils ont provoqué lors de leur manifestation.



Source link

Leave a Comment