Rachida Dati dénonce un “mépris de classe” après les critiques sur sa nomination au ministère de la Culture



Publié



Durée de la vidéo : 1 min

Remaniement : Rachida Dati dénonce un "mépris de classe" après les critiques sur sa nomination au ministère de la Culture -
Remaniement : Rachida Dati dénonce un “mépris de classe” après les critiques sur sa nomination au ministère de la Culture

Remaniement : Rachida Dati dénonce un “mépris de classe” après les critiques sur sa nomination au ministère de la Culture –
(FRANCEINFO)

Dans une interview accordée au Parisien, samedi 13 janvier, Rachida Dati a répondu aux critiques sur son arrivée au poste de ministre de la Culture.

Le contexte a changé depuis 2017 : voilà comment Rachida Dati, nouvelle ministre de la Culture, justifie son arrivée auprès d’Emmanuel Macron, qu’elle avait pourtant critiqué par le passé. Dans les colonnes du Parisien, samedi 13 janvier, elle répond aussi aux critiques sur son arrivée à ce poste. “Les commentaires sur ma nomination, je m’en fiche, même si j’y vois parfois du mépris de classe. J’ai même entendu : ‘A-t-elle déjà lu un livre ?'”, a-t-elle affirmé.

Lutter contre la radicalisation via la culture

Dans cette longue interview, la ministre définit l’un de ses caps : lutter contre la radicalisation via la culture. Depuis sa nomination, les réactions négatives d’artistes se sont accumulées. Selon Rachida Dati, la culture n’est ni de droite, ni de gauche. “Je crois profondément que la culture a besoin d’avoir un ministre avec du poids politique pour la défendre. J’ai l’intention de travailler avec tous ceux qui partagent cet objectif, quelles que soient leurs sensibilités”, a détaillé la ministre.





Source link

Leave a Comment