Mort du doyen des Français, André Ludwig, à 111 ans


Le doyen connu des Français, André Ludwig, est décédé le 7 janvier à Longué-Jumelles (Maine-et-Loire) à l’âge de 111 ans, a-t-on appris lundi 15 janvier auprès de l’établissement où il était soigné, confirmant une information du Courrier de l’Ouest.

Depuis 2016, il était hébergé au sein de l’unité de soins de longue durée du centre hospitalier de cette commune, a précisé l’hôpital. Bien qu’il n’ait « jamais été malade » selon ses propres dires, la santé du supercentenaire déclinait depuis une opération du fémur, rapporte Le Courrier de l’Ouest.

Né le 6 juin 1912 à La Ferté-sous-Jouarre (Seine-et-Marne), André Ludwig a été fait prisonnier, puis déporté en Pologne pendant la Seconde Guerre mondiale, avant de s’évader et de rejoindre la Résistance à Paris. Ancien cadre commercial, il avait rejoint le Maine-et-Loire à sa retraite en 1972 avec son épouse, décédée à l’âge de 99 ans alors qu’il avait lui-même un an de plus, selon le quotidien.

Considéré en l’absence de tout recensement officiel comme le doyen des Français depuis janvier 2023, il avait confié au Courrier de l’Ouest que son « plus grand plaisir sera de mourir », lors d’un entretien en juin 2022.

Un nouveau doyen de 109 ans

Son successeur connu serait Maurice Le Coutour, âgé de 109 ans et résidant à Barfleur (Manche), selon Laurent Toussaint, spécialiste des supercentenaires et l’un des animateurs depuis dix ans du blog « Les grands centenaires français ». « C’est un classement à prendre avec des pincettes, car il est possible qu’une personne plus âgée refuse de divulguer son âge, afin de rester anonyme », nuance Laurent Toussaint.

Né le 14 mai 1914, Maurice Le Coutour « doit se situer dans les 30 hommes les plus âgés au monde, et dans le top 5 européen », estime ce spécialiste. La personne la plus âgée en France reste à ce jour Marie-Rose Tessier, 113 ans, née le 21 mai 1910 et qui réside aux Sables-d’Olonne (Vendée), selon ce classement non officiel.



Source link

Leave a Comment