Débuts difficiles pour Djokovic, Parry remporte son premier match


Opposé à un nouveau venu en Grand Chelem, pas encore né quand lui y faisait ses premiers pas en 2005, Novak Djokovic a vu son autorité bousculée pendant quatre heures sur son terrain fétiche au premier tour de l’Open d’Australie dimanche. Mais le N.1 mondial, en quête d’une 25e couronne inédite en Grand Chelem et d’un onzième sacre à Melbourne, a maté la résistance du jeune qualifié croate Dino Prizmic 6-2, 6-7 (5/7), 6-3, 6-4.

« J’en ai eu pour mon argent ce soir. Ça aurait très bien pu être son match. C’est un joueur incroyable, tellement mûr pour son âge. Il avait un plan de jeu incroyable, il avait réponse à tout, il a un jeu très physique. Il défend incroyablement bien. Il a montré une super mentalité. C’est une performance incroyable pour un joueur de 18 ans qui n’a jamais joué dans un aussi grand tournoi », salue-t-il. Au deuxième tour, le N.1 mondial, qui a confié se sentir « un peu patraque » depuis quelques jours, affrontera un adversaire australien : soit Alexei Popyrin, soit Marc Polmans.

Premier à fouler la Rod Laver Arena à la mi-journée, le N.4 mondial Jannik Sinner a lui réussi une entrée solide pour son tout premier match en 2024 : il a maîtrisé le Néerlandais Botic van de Zandschulp (59e) 6-4, 7-5, 6-3. « J’ai gagné en trois sets mais ça n’a pas été si facile. J’ai réussi à breaker dans les moments importants. C’est un premier match positif », apprécie-t-il. Derrière Djokovic l’ultra favori, Sinner fait figure de sérieux outsider à Melbourne : il est le seul joueur à être venu à bout du N.1 mondial après Wimbledon et jusqu’à la fin de la saison 2023. Même à deux reprises, au Masters (en phase de poules) et en Coupe Davis.

Première victoire de Diane Parry à l’Open d’Australie

Retour gagnant à Melbourne pour Caroline Wozniacki : l’ex-N.1 mondiale, sortie de trois ans et demi de retraite sportive l’été dernier, a bénéficié de l’abandon de la Polonaise Magda Linette, souffrant du dos, à 6-2, 2-0 après moins d’une heure de match. Désormais mère de deux enfants, la Danoise de 33 ans a confié son « rêve de gagner le tournoi ». La tenante du titre et N.2 mondiale, la Biélorusse Aryna Sabalenka n’a pas traîné sur la Rod Laver Arena pour balayer en 53 minutes la qualifiée allemande Ella Seidl (6-0, 6-1).

La trentenaire française Alizé Cornet, 112e mondiale et bénéficiaire d’une invitation, a été stoppée dès le premier tour de l’Open d’Australie par la jeune qualifiée russe Maria Timofeeva 6-2, 6-4 dimanche. C’est la quatrième fois sur les cinq derniers tournois du Grand Chelem que Cornet (33 ans), qui disputait son 68e tournoi majeur d’affilée – un record –, s’incline d’entrée. « Je n’ai pas la réponse encore. Peut-être, peut-être pas. L’année dernière et il y a deux ans, je me suis dit ça aussi, répond Cornet, qui a glissé hors du top 100 en 2023. Ce qui me fait continuer à jouer, c’est avoir des émotions. »

La jeune Française Diane Parry (72e) a, elle, « enfin » obtenu la première victoire de sa carrière à l’Open d’Australie en éliminant la Chinoise Xinyu Wang, tête de série N.30, en trois sets 6-3, 2-6, 6- 3 dimanche. « Enfin ! Après des années à venir ici, c’est enfin ma première victoire !, sourit Parry, plus à son aise sur terre battue. Je suis déjà contente par rapport à ça. En général, les débuts d’années, c’était pas pour moi, je suis contente de me sentir en forme et bien sûr le court, c’est déjà vachement important. »

Au deuxième tour, elle affrontera la Russe Kamilla Rakhimova, 93e mondiale et qui vient elle aussi de gagner son premier match à l’Open d’Australie, aux dépens de l’Américaine Emina Bektas (89e) 6-4, 6-4.



Source link

Leave a Comment