Le rêve de Signori Antonio, d’Etoile Carouge à la Coupe d’Afrique des nations


«Bien sûr que c’est un problème!», lance Adrian Ursea. A 56 ans, l’ancien international roumain (quatre sélections) connaît parfaitement les particularités du football professionnel de très haut niveau pour avoir entraîné le Servette FC et l’OGC Nice. Mais il y en a une dont il pensait être libéré en prenant les rênes d’Etoile Carouge en Promotion League (troisième division): le départ de ses joueurs en sélection nationale. Son gardien titulaire, Signori Antonio, a pourtant été retenu pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN) par l’Angola, qui disputera ce lundi en Côte d’Ivoire son premier match contre l’Algérie.

Et ça ne fait pas les affaires d’Adrian Ursea, horloger de la chose footballistique en pleine installation des mouvements qui doivent permettre à son équipe de rester le plus longtemps possible en tête du classement. La promotion n’est même pas une obsession. «Notre ambition est fixée sur le jeu, souligne l’entraîneur. Nous sommes très méticuleux sur le plan tactique, et préparer un deuxième tour sans Signori n’est pas évident. Dans notre philosophie, il est notre premier attaquant!» Ne pas s’y méprendre: l’homme est en fait ravi pour son gardien, qu’il tient en très haute estime. «C’est un joueur de troisième division parce que son parcours a voulu qu’il y évolue aujourd’hui, pas parce qu’il en a intrinsèquement le niveau. C’est merveilleux qu’il ait l’occasion de réaliser le rêve de tout footballeur africain.»

Cet article vous intéresse?

Ne manquez aucun de nos contenus publiés quotidiennement – abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles, dossiers, et analyses

CONSULTER LES OFFRES

Les bonnes raisons de s’abonner au Temps:


  • Consultez tous les contenus en illimité sur le site et l’application mobile

  • Accédez à l’édition papier en version numérique avant 7 heures du matin

  • Bénéficiez de privilèges exclusifs réservés aux abonnés

  • Accédez aux archives



Source link

Leave a Comment