Kevin De Bruyne relance Manchester City, vainqueur à Newcastle


Même dans ses rêves les plus fous, Kevin De Bruyne n’avait sans doute pas imaginé un retour aussi réussi en Premier League. Lui qui n’avait plus joué dans l’élite anglaise depuis le 11 août en raison d’une blessure aux ischio-jambiers de la cuisse droite, est parvenu, à lui seul ou presque, à faire gagner son équipe (3-2), ce samedi à Newcastle, dans le cadre de la 21e journée de Premier League. Entré en jeu à la 69e minute à la place de Bernardo Silva, alors que City était mené 2-1, le Belge a en effet égalisé d’un tir rasant du droit (2-2, 74e), avant d’offrir, d’une superbe ouverture, le but de la victoire à Oscar Bobb, qui a su habilement dribbler Martin Dubravka (2-3, 90+1e).

Présenter De Bruyne comme le sauveur de City sur ce match n’a rien d’exagéré, car avant qu’il ne pénètre sur la pelouse, les joueurs de Pep Guardiola ne parvenaient pas à concrétiser leur mainmise sur la rencontre (72 % de possession, 27 tirs à 12 sur l’ensemble du match). L’affaire n’avait rien de nouveau car, cette saison, à Chelsea (4-4, le 12 novembre), face à Liverpool (1-1, le 25 novembre), contre Tottenham (3-3, le 3 décembre) ou encore face à Crystal Palace (2-2, le 16 décembre), les Sky Blues avaient laissé échapper des points alors que la victoire leur tendait les bras.

Newcastle réaliste avant la pause

Ce scénario semblait donc se répéter ce samedi à St. James’ Park, car les Magpies ont scoré deux fois lors d’une mi-temps, la première, au cours de laquelle ils n’ont effectué que… dix passes dans les 30 derniers mètres de City. Mais ils ont donc su exploiter au mieux leur jeu de transition, sur deux contres conclus par deux frappes enroulées splendides, signées Alexander Isaak (1-1, 35e) et Anthony Gordon (2-1, 37e). Sur ces réalisations, dans le but des Sky Blues, Stefan Ortega n’a pas vraiment fait oublier le titulaire habituel, Ederson, qui a dû sortir dès la 8e minute, blessé à la jambe gauche, après avoir été percuté par Sean Longstaff.

Mais, à part un trou d’air en fin de première période, ce sont bien les Mancuniens qui ont dominé ce match de la tête et des épaules et qui ont logiquement ouvert le score sur une action collective splendide, conclue par une merveille de madjer réalisée par Bernardo Silva, du droit (son « mauvais » pied, si l’on peut dire).

En seconde période, mené au score contre le cours du jeu, City a encore élevé son niveau, mais sans parvenir à marquer. Jusqu’à l’entrée de De Bruyne, donc. Grâce à cette victoire, les champions d’Angleterre remontent à la deuxième place du classement, à deux points de Liverpool, qui se déplacera à Bournemouth le 21 janvier.



Source link

Leave a Comment