Kévin De Bruyne a tout changé, Ederson perdu puis blessé… les tops et les flops


La joie de De Bruyne contraste avec la déception d’Ederson.
AFP / OLI SCARFF / REUTERS / SCOTT HEPPELL

À 30 minutes de la fin de la rencontre, Manchester City était dos au mur, mené 2-1. Puis Kévin De Bruyne est entré en jeu et a tout changé. Les tops et les flops de Manchester City-Newcastle.

TOPS

Kévin De Bruyne, le retour fracassant

Le milieu de terrain belge a effectué un retour remarquable en Premier League après une absence de cinq mois. Entré à la 68e minute alors que Manchester City était mené 2-1, De Bruyne a brillé en marquant un superbe but de l’extérieur de la surface de réparation et en délivrant une passe décisive en fin de match. Incontestablement le joueur du match.

Martin Dubravka, trois buts encaissés mais une performance XXL

Le portier slovaque, malgré trois buts encaissés, a réalisé une performance exceptionnelle au cours des 70 premières minutes de la rencontre. Bien que le gardien slovaque ait finalement cédé, il n’est pas responsable des trois buts concédés par Newcastle.

Bernardo Silva, une madjer délicieuse et un apport offensif indéniable

Bernardo Silva a offert une prestation délectable et une contribution offensive indéniable en tant que meneur de jeu sur l’aile droite. Sa superbe madjer pour ouvrir le score à la 26e minute et sa tentative de frappe à l’entrée de la surface, bien arrêtée par Dubravka, ont fait de lui la principale menace des Citizens en première période.

FLOPS

Ederson, le calvaire puis la blessure

Ederson a connu un calvaire suivi d’une blessure précoce. Le gardien brésilien avait initialement encaissé un but, finalement refusé dans les premières minutes, avant de perdre un nouveau ballon qui aurait pu provoquer l’ouverture du score des Magpies à la 5e minute. Il sort finalement sur blessure dès la 8e minute. Son remplaçant, Stefan Ortega, n’a pas brillé, perdant de nombreux ballons qui auraient pu conduire à des occasions de but pour les Magpies.

Phil Foden, transparent

Le meneur de jeu britannique Phil Foden a été plutôt transparent lors du match au stade St James’ Park. Il n’a pas eu d’impact sur les trois buts de Manchester City et n’a pas représenté une menace offensive tout au long de la rencontre.


data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js”
>



Source link

Leave a Comment