chahuté, un Novak Djokovic « patraque » s’en sort au premier tour


Novak Djokovic lors de son entrée en lice à l’Open d’Australie contre le Croate Dino Prizmic,  le 14 janvier 2024 à Melbourne (Australie).

Novak Djokovic a – un peu – tremblé, mais il poursuit sa route à l’Open d’Australie. Maître incontesté des lieux, le numéro 1 mondial commençait la quête de son onzième titre dans la Rod Laver Arena, dimanche 14 janvier, par une confrontation semblant largement abordable face au Croate Dino Prizmic, 178e joueur mondial, issu des qualifications. Mais, comme l’a confié le Serbe à la fin de la rencontre, il « en a eu pour son argent ».

Car face à son impétueux adversaire de 18 ans, Djokovic a été chahuté comme rarement lors d’une entrée en lice en Grand Chelem. Pas impressionné, Prizmic a poussé son illustre adversaire dans ses retranchements, se permettant même d’arracher le deuxième set au tie-break et de mener avec un break d’avance dans la troisième manche, avant de rendre les armes (6-2, 6-7, 6-3, 6-4).

Si Novak Djokovic s’en est finalement sorti, il n’a pas non plus rassuré ses fans, lui qui avait déjà été battu par l’Australien Alex de Minaur (6-4, 6-4) lors de sa dernière sortie en United Cup, une compétition mixte par équipes, le 3 janvier. Durant la rencontre, il avait connu des douleurs au coude, une blessure récurrente chez le Serbe. « Ça a eu un impact certain, particulièrement en coup droit et au service », avait-il reconnu par la suite en conférence de presse.

Cette fois, son coude ne semble ne pas avoir eu d’incidence sur le déroulé de la rencontre, le numéro 1 mondial se permettant même de jouer sans coudière, comme ça lui est déjà arrivé par le passé. Reste que sa forme n’était pas optimale, comme il l’a expliqué en conférence de presse. « Je suis un peu patraque depuis quatre, cinq jours. Vous pouvez probablement l’entendre à ma voix. C’est comme ça, il faut essayer de faire avec et de surmonter ça. »

Journée mitigée pour les Français

Faut-il pour autant enlever Djokovic de la liste des prétendants au titre ? « Les deux ou trois dernières années, je me suis blessé juste avant l’Open d’Australie, et je suis parvenu à aller chercher le trophée en 2021 et 2023 », a rappelé le Serbe après sa défaite contre Minaur. La saison dernière, il avait également perdu un set tôt dans le tournoi, face au Français Enzo Couacaud au deuxième tour, avant de dérouler jusqu’au titre.

Outre Djokovic, de nombreux favoris au titre ont connu de grandes difficultés, mais se sont pour la plupart tous imposés. Le 5e joueur mondial, le Russe Andrey Rublev, a ainsi été mené jusqu’au tie-break du cinquième set par le Brésilien Thiago Seyboth Wild (7-5, 6-4, 3-6, 4-6, 7-6), alors que l’Américain Taylor Fritz (12e) est parvenu à retourner la situation face à l’Argentin Facundo Diaz Acosta (4-6, 6-3, 3-6, 6-2, 6-4).

Jannik Sinner (4e) n’a, lui, connu aucune difficulté pour se défaire du Néerlandais Botic van de Zandschulp (6-4, 7-5, 6-3) alors que la tenante du titre Aryna Sabalenka a déroulé face à l’Allemande Ella Seidel. La Biélorusse, numéro 2 mondiale, l’a emporté 6-0, 6-1.

Côté français, le bilan est mitigé au soir de cette première journée. Si Quentin Halys et Diane Parry ont réussi à rallier le deuxième tour, le clan tricolore a déjà perdu trois représentants : Arthur Rinderknech, Léolia Jeanjean et Alizé Cornet. La Niçoise de 33 ans disputait son 68e Grand Chelem d’affilée, mais a été largement battue par la Russe Maria Timofeeva, 20 ans (6-2, 6-4).



Source link

Leave a Comment