Après un match dingue, le Real Madrid élimine l’Atlético en Supercoupe d’Espagne


Le scénario a été absolument dingue, et il a fallu attendre la toute fin de la prolongation pour s’assurer de l’issue de cette rencontre magnifique. Durant 120 minutes, le Real Madrid et l’Atlético de Madrid se sont livrés un duel de haute volée ce mercredi soir, en demi-finales de la Supercoupe d’Europe, en Arabie saoudite. Et au final, ce sont les Merengues qui ont acquis le droit de disputer la finale de l’épreuve, après ce succès obtenu avec panache et la conviction des plus grands (5-3 a.p.).

Car durant ce derby, les deux équipes se sont rendu coup pour coup lors du temps réglementaire. Hermoso a ouvert le score de la tête pour l’Atlético (6e), Rüdiger lui a répondu de la même manière (1-1, 20e), Ferland Mendy a donné l’avantage au Real sur une superbe déviation du droit, lui le gaucher (2-1, 29e), puis Griezmann a égalisé sur une superbe action.

L’international en a profité pour entrer seul dans les livres d’histoire des Colchoneros puisqu’il est devenu, devant Luis Aragonés, le meilleur buteur de toute l’histoire du club, avec 174 réalisations (2-2, 37e). La première période avait été remarquable d’intensité, la seconde un peu moins, avant de s’emballer à son tour.

Carlo Ancelotti : « Un beau spectacle »

Le Barça ou l’Osasuna en finale

À la 78e minute, les joueurs de Diego Simeone ont sans doute pensé avoir fait le plus dur quand Arrizabalaga, à la lutte avec Morata, a totalement raté sa sortie. Oui mais voilà, le Real a su renverser les scénari les plus compliqués depuis bien des saisons, et Carvajal, après une triple occasion sur la même action, a trouvé la lucarne d’un Oblak pourtant décisif à plusieurs reprises (3-3, 85e).

Le destin avait choisi son camp car, en prolongation, le Real a pris le dessus sur son rival. Malheureux sur un contre de Joselu, Savic a marqué à son tour contre son camp (116e). Puis Diaz a mis définitivement à terre l’Atlético sur un contre en prenant de vitesse Oblak, sorti pour tenter d’égaliser sur coup de pied arrêté, avant de placer parfaitement, de loin, le ballon dans la cage désertée (120e+2). Avec ce succès de prestige, le Real a acquis le droit de défier, en finale, le vainqueur de l’opposition entre le Barça et Osasuna.



Source link

Leave a Comment