Mort de la comédienne Laurence Badie


La comédienne Laurence Badie, connue pour ses nombreux rôles au théâtre, au cinéma, et à la télévision, mais aussi ses doublages dans des séries animées, vient de s’éteindre à l’âge de 96 ans.

La comédienne Laurence Badie, visage et voix familières du grand et surtout du petit écran, vient de s’éteindre à l’âge de 96 ans, a annoncé son agent à l’AFP.

Elle “est décédée ce (jeudi) matin à l’âge de 96 ans en Bretagne”, a déclaré Patrick Goavec.

Grande comédienne de théâtre, elle a d’abord interprété le répertoire classique à Avignon du Malade imaginaire à L’école des femmes, en passant par Le Songe d’une nuit d’été sous la direction de Jean Vilar, Laurence Badie était surtout connue du grand public pour ses rôles à la télévision.

On lui confie vite des rôles de soubrette. “Comme les gens manquent d’imagination, dès qu’il fallait jouer une petite bonne, j’étais engagée. J’en ai joué beaucoup”, expliquait-elle.

De son nom complet Laurence Dolores Badie-Lopes, elle naît le 15 juin 1928 à Boulogne-Billancourt, près de Paris. Elle étudie un an à HEC mais préfère le théâtre. Et prend des cours avec le comédien Julien Bertheau.

Prédilection pour les rôles comiques

Lors d’une audition, elle s’emmêle les pinceaux et lâche un “Oh merde !”. “Il faut prendre celle qui a dit ‘merde'”, tranche le metteur en scène, un certain Georges Wilson qui la fait entrer au TNP (Théâtre national populaire) de Jean Vilar, où elle reste près de dix ans.

Avec déjà une prédilection pour les rôles comiques. “Les plus belles années de ma vie ! Là où j’ai tout appris, au contact des grands acteurs: Gérard Philipe, Philippe Noiret, Maria Casarès”.

Elle démarre au cinéma en 1952, dans La Vie d’un honnête homme de Sacha Guitry, et Jeux interdits de René Clément. On l’a également vue dans La Traversée de Paris de Claude Autant-Lara, ou La Vie passionnée de Vincent Van Gogh de Vincente Minnelli. Elle a aussi tourné pour Alain Resnais dans Muriel ou le Temps d’un retour, La Guerre est finie, Mon oncle d’Amérique, et pour François Truffaut dans La Peau douce.

Voix de Casper le fantôme et de Véra dans Scooby-Doo

Mais c’est sa participation au jeu télévisé L’Académie des neuf dans les années 1980, et son doublage du personnage de Véra dans le dessin animé Scooby-Doo qui l’ont rendue populaire auprès du grand public. Elle a souvent prêté sa voix si reconnaissable au doublage. Elle était ainsi la voix du fantôme Casper, dans Casper et ses amis.

Elle a par ailleurs doublé des personnages dans des long-métrages comme Kuzco, l’empereur perdu et Kuzco 2, Rox et Rouky 2 et Justin et la légende des chevaliers. Elle a enfin prêté sa voix à de nombreux personnages de séries animées, comme Clémentine, Papa longues jambes, Détective Bogey.

“Ma voix m’a beaucoup servie professionnellement. Moi je ne l’entends pas mais, souvent, les gens me reconnaissent encore grâce à elle, au téléphone ou dans le taxi. Il y a toujours beaucoup de sympathie. C’est fou mais c’est comme ça”, confiait en 2017 au Télégramme celle qui se partageait alors entre Paris et le Finistère.

Laurence Badie était également une figure de l’émission Au théâtre ce soir, diffusée à la télévision dans les années 1970 et 1980. Après avoir beaucoup joué le répertoire classique, Molière, Shakespeare, Musset ou Beaumarchais, le théâtre de boulevard sera son univers pendant des décennies. Elle joue notamment dans des pièces de Guitry mais, surtout, le public se presse pendant un an et demi pour la voir au côté de Louis de Funès dans “Oscar”, mis en scène par Pierre Mondy.

Laurence Badie apparaît aussi dans L’Amour sur un plateau, pièce d’Isabelle Mergault, en 2011, ou Tout le plaisir est pour nous de Ray Cooney.



Source link

Leave a Comment