J’ai toujours été heureuse dans mon métier, mais j’ai voulu chercher du temps


Une pause pour soi

Pendant cinq ans, Audrey Tautou a déserté les plateaux de cinéma et les scènes de théâtre : « J’ai toujours été heureuse dans mon métier, donc je n’avais pas besoin d’aller chercher du bonheur ailleurs pour me décider à faire autre chose. J’ai pris du temps pour me consacrer à des projets que j’avais initiés quand j’étais dans le cinéma et que je ne pouvais pas concrétiser. J’avais envie de m’offrir de nouvelles aventures dans la photographie, le dessin, l’écriture, pour enfants… J’adore être un bon petit soldat de cinéma et faire tout ce que je peux pour satisfaire un metteur en scène. Mais j’ai souhaité me mettre à mon propre service parce que je suis aussi quelqu’un de très créatif. Et cette pause n’est pas liée au fait d’avoir un enfant. »

Le succès du film “Amélie Poulain” a modifié le regard sur elle

Audrey Tautou : « C’est un peu le regard de tout le monde qui a changé. Ceux qui me connaissaient pas ont commencé à en avoir un sur moi. Et certaines personnes de mon entourage ont changé parce que j’ai pris une place dans leur vie que je n’avais pas avant. C’est un sentiment d’inconfort : on n’a pas forcément la sensation de se transformer soi-même et on se dit : “mais pourquoi d’un seul coup quelque chose se modifie dans le regard des autres ?”. Le changement a été tellement rapide et tellement important que ça a été un peu compliqué pour moi à gérer. Ce n’est pas la gloire, les avantages de la célébrité si on peut parler d’avantages, qui m’intéressent. J’ai l’ambition de me construire une vie qui me ressemble. »

L’Heure bleue

41 min

Le cinéma pas plus maltraitant des enfants que les autres milieux

Interrogée sur “l’affaire Gérard Depardieu” qui secoue le cinéma français, l’actrice répond : « Je connais pas tous les autres milieux, mais je n’ai pas l’impression que la grossièreté ou les crimes sexuels se passent particulièrement dans le milieu du cinéma. On en parle davantage parce que la célébrité, attire et fait parler. Mais j’ai lu que 160 000 enfants par an étaient victimes d’inceste… Donc malheureusement la mauvaise conduite ou la déviance de certains hommes ne touche pas que le milieu du cinéma. »

“Charlotte” d’après le bestseller de David Foenkinos

En ce moment, elle joue Charlotte, une pièce tirée du livre Charlotte de David Foenkinos à la Seine musicale. C’est la vie de l’artiste Charlotte Salomon de sa naissance à Berlin, en passant par son exil en France et sa mort à 26 ans, alors qu’elle est enceinte. Audrey Tautou : « Charlotte (Salomon) a eu un destin très sombre. Je ne connaissais pas ses œuvres, son talent est extraordinaire. Sa peinture est tellement lumineuse et colorée. Elle a mis en images sa vie, mais en la transcendant. Ce qui reste de sa vie, c’est la beauté de la lumière. L’histoire est tragique, mais elle n’est pas morbide. »

Une critique de l’antisémitisme par une artiste

En pleine montée du nazisme, Charlotte Salomon réussit l’exploit, alors qu’elle est une jeune Juive, d’intégrer l’Académie des beaux-arts en Allemagne, à Berlin, alors que Hitler arrive au pouvoir, que seulement 1 % des Juifs étaient admis aux Beaux-Arts de Berlin. Elle va même gagner le premier prix. Dans ses peintures, elle raconte toute cette vie de 26 ans. Audrey Tautou : « Quand on voit la montée de l’antisémitisme dans le monde, **c’est difficile de se dire qu’on n’apprend pas des erreurs du passé et qu’il faut continuer d’instruire, d’éduquer, de faire connaître l’Histoire pour que nos esprits s’élèvent et ne retombent pas dans leurs pires travers. »

Pour en savoir plus, écoutez l’émission…

Boomerang

29 min





Source link

Leave a Comment