Combien gagnait Amélie Oudéa-Castéra, lorsqu’elle dirigeait la Fédération française de tennis ?


Un salaire à six chiffres. C’est bien ce que Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports et des Jeux olympiques régulièrement citée pour l’Education laissée vacante depuis la nomination de Gabriel Attal, touchait lorsqu’elle était directrice générale de la Fédération française de tennis (FFT).

La ministre l’a confirmé devant les députés puisque cette rémunération avait aussi fait l’objet de questions récemment au président de la FFT lui aussi auditionné. «Le président de la FFT n’a pas menti et je n’ai pas menti dans mes déclarations», a-t-elle dit à la commission d’enquête sur les dysfonctionnements dans le sport.

Amélie Oudéa-Castéra a expliqué qu’elle avait bien divisé par trois son salaire en passant de «1,4 million euros par an» comme directrice exécutive chez Carrefour (400 000 euros brut en fixe, 400 000 euros brut de variable et 600 000 de dotation en actions de performance) à 500 000 euros à la FFT (dont 100 000 de bonus maximum), a-t-elle détaillé. Ces sommes sont précisées dans la déclaration de revenus, de patrimoine, et d’intérêts que doivent remplir les ministres quand ils sont nommés, et publiées sur le site de la Haute-Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).


À LIRE AUSSI

Oudéa-Castéra, Riester, Dupond-Moretti… les ministres les plus riches du gouvernement Borne

Des questions qui «excitent pas mal»

Des sommes qui sont connues depuis son entrée en fonction. «Comme je savais que ces questions excitaient pas mal, j’ai pu refaire à l’euro près les calculs et je ne nie aucune des virgules, aucun des chiffres», a-t-elle dit, ajoutant que le «coefficient de trois est exact»«J’ai renoncé aux deux tiers de ma rémunération pour ma passion dans le sport», a-t-elle affirmé, et a qualifié sa rémunération à la FFT de «très proche de celle mon prédécesseur».


À LIRE AUSSI

Déclaration de patrimoine : la HATVP épingle cinq députés

«L’argent n’a jamais été mon moteur», a-t-elle martelé. Le président de la FFT Gilles Moretton avait été interrogé à ce sujet et Médiapart avait mentionné de potentielles inexactitudes sur le sujet.



Source link

Leave a Comment