L’enseigne de chaussures Minelli est sauvée, mais le magasin d’Orléans ferme ses portes définitivement


L’enseigne de vente de chaussures était sous procédure de liquidation judiciaire. Mardi 9 janvier, elle a été confiée à un nouveau groupe, mais celui-ci ne reprend pas toutes les boutiques. Ce mercredi, la boutique d’Orléans a fermé définitivement.

Et de trois, après les enseignes de chaussures André et San Marina, qui ont fermé ces derniers mois dans la rue de la République à Orléans, c’est désormais le magasin Minelli qui annonce sa fermeture par une affichette.

Orléans et sa métropole bénéficient d’une dynamique commerciale positive

“À l’attention de notre aimable clientèle, c’est avec regret que nous vous informons de la fermeture définitive de la boutique. Nous vous remercions pour votre fidélité durant toutes ces années. Nous vous invitons à nous retrouver sur notre site Internet et dans les points de vente les plus proches : Paris centre commercial Senart Galeries Lafayette”.

Des amas de cartons et les rayons vidés

À l’intérieur, derrière la grille fermée, on aperçoit des amas de cartons et les rayons vidés. 

Le tribunal de commerce de Marseille avait placé l’enseigne de chaussures Minelli en redressement judiciaire, jeudi 28 septembre, afin de garantir à un nouvel actionnaire “une poursuite d’activité la plus efficace possible.”

Mardi 9 janvier, l’enseigne a évité la liquidation judiciaire en étant cédé à un nouveau groupe, mais celui-ci ne reprend qu’environ un tiers des salariés et la moitié des boutiques.

Kebab, pizza, déco : quels sont les nouveaux commerces en centre-ville d’Orléans ?

Selon les informations du Monde, “ce dernier reprend trente-neuf succursales, dont neuf boutiques parisiennes, huit corners dans des grands magasins et seize boutiques affiliées. Soit 187 salariés et 26 employés du siège social de l’entreprise, situé à Gémenos (Bouches-du-Rhône), sur les 579 personnes employées, jusqu’alors, dans 220 points de vente.”

Cela n’a pas été le cas du magasin d’Orléans.

Cindy Roudier-Valaud



Source link

Leave a Comment