James Kottak, l’ancien batteur de Scorpions, est mort à 61 ans


Batteur de Scorpions pendant 20 ans, James Kottak a participé à neuf albums et une dizaine de tournées mondiales avec le groupe.
JOSEPH EID / AFP

Le batteur américain qui a passé 20 ans au sein du groupe allemand de hard rock, est décédé jeudi 9 janvier à Louisville, sa ville natale.

Le batteur américain James Kottak, ancien membre du groupe de hard rock Scorpions, est décédé mardi 9 janvier à Louisville dans le Kentucky, a annoncé sa fille au magazine américain TMZ. Les causes de son décès ne sont pas connues.

«Triste nouvelle… Notre cher ami et batteur pendant 20 ans James Kottak est décédé à l’âge de 61 ans. James était un être humain merveilleux, un grand musicien et un père de famille aimant …il était notre ‘frère d’une autre mère et il nous manquera beaucoup… Rock’n Roll Forever RIP James», a écrit son ancien groupe sur les réseaux sociaux.

Musicien polyvalent, Kottak a connu ses premiers succès dans les années 1980 avec Kingdom Come, un groupe allemand de hard rock dirigé par Lenny Wolf (chanteur). Il intègre par la suite le groupe de metal Warrant qui a connu un fort succès commercial à la fin des années 1980. James finit par créer son groupe, Krunk, où il est le chanteur et guitariste et dont sa femme Athena Lee (sœur de Tommy Lee de Mötley Crüe) est la batteuse.

En 1996, le rockeur qui ne manque pas de style avec ses longs cheveux blonds fait son entrée dans la formation légendaire du hard rock allemand, Scorpions. Pendant 20 ans, le batteur du groupe participe à neuf albums (en studio et en concert) et onze tournées à travers le monde. Depuis la création du groupe en 1965, James Kottak est celui qui est resté le plus longtemps à la batterie de Scorpions.

Consommation abusive d’alcool

En 2014, l’Américain connaît des écarts de comportements dus à l’alcool qui annoncent sa fin prématurée au sein groupe. Il est notamment condamné à un mois de prison à Dubaï pour insulte à l’Islam. La raison: un geste désobligeant qu’il a eu à l’adresse de passagers pakistanais à l’aéroport international de la ville.

En 2016, il cède sa place à Mikkey Dee en raison de problèmes de santé liés à sa consommation abusive d’alcool. Le remplacement qui ne devait qu’être temporaire devient finalement définitif. Depuis, le musicien a souvent donné des nouvelles de son état de santé. En 2022, il avait affirmé qu’il n’avait pas réussi à abandonner complètement l’alcool mais que le processus était en cours.

James Kottak restera dans la légende de Scorpions. L’amour du rock lui collait à la peau, en témoigne son tatouage dans le dos «Rock&Roll Forever». C’est d’ailleurs sous une photo de James Kottak, montrant à bras ouverts son tatouage, que l’hommage du groupe lui a été rendu.



Source link

Leave a Comment