L’AS Monaco franchit l’obstacle Lens et file en 16e


Au terme d’une interminable séance de tirs au but conclue au neuvième frappeur, les Rouge et Blanc se qualifient pour les 16es de finale de la Coupe de France au Stade Bollaert (2-2 5 TAB 6).

L’AS Monaco poursuit son chemin en Coupe de France. Opposés au Racing Club de Lens pour les 32e de finale, les Rouge et Blanc ont fini par l’emporter lors de la séance des tirs au but. Rapidement devant sur le score de 2-0, ils se sont ensuite fait rattraper avant de conclure au neuvième penalty par Soungoutou Magassa et verront les seizièmes de finale de la compétition. Compte-rendu. ✍️

Le contexte 📅

Plus de deux semaines après sa victoire à Toulouse, l’AS Monaco retrouve les terrains pour le premier match de l’année 2024. Les Rouge et Blanc se rendent à Bollaert pour les 32e de Coupe de France dans une rencontre qui s’annonce prometteuse. Si l’adversité sera présente, ils pourront s’appuyer sur un historique favorable (quatre qualifications en autant de confrontations) pour faire pencher la balance de leur côté.

Je m’attends à un match très difficile pour une reprise dans un stade comme celui de Lens. Ils ont réussi à finir troisièmes de leur groupe de Ligue des Champions pour être reversés en Ligue Europa. Ils ont certes eu des débuts difficiles en championnat, mais ils ont su relever la tête.

Adi Hütter, en conf’ de presseSur le défi qui attend l’AS Monaco à Lens

La compo 👥

Pour ce premier tour de Coupe, Adi Hütter doit jongler avec les absences pour cause de CAN, suspension et blessures. Il reste toutefois dans son schéma en 3-4-1-2 aligné face au TFC, avec les premières titularisations de Radoslaw Majecki aux cages, et des dernières recrues Thilo Kehrer et Kassoum Ouattara. Le duo Ben Yedder-Balogun sera quant à lui soutenu par Maghnes Akliouche.


Le scénario 🎞

Devant un parcage une nouvelle fois bien rempli avec 700 supporters monégasques, l’AS Monaco n’a pas de temps à perdre et trouve la faille au bout de 33 secondes de jeu. Grâce à une récupération dans la surface adverse, Wissam Ben Yedder ajuste Brice Samba au premier poteau, certainement surpris de l’exécution rapide du capitaine rouge et blanc (1e).

Ouattara, première titularisation et premier caviar

Son neuvième but lors de ses neuf derniers matchs avec le club de la Principauté dans la compétition. A l’affût de la moindre perte de balle lensoise, les hommes d’Adi Hütter dominent le début de match et Folarin Balogun bute sur le portier adverse (13e).

Puis suite à une merveille d’action collective, Youssouf Fofana décale Kassoum Ouattara sur son côté gauche, qui adresse un véritable caviar au deuxième poteau pour Maghnes Akliouche. Seul face aux cages, le milieu formé à l’Academy n’a alors plus qu’à pousser le cuir au fond des filets. Une première titularisation et déjà une première galette pour l’ancien amiénois !

Lens réduit la marque

Après ce deuxième but, les Sang et Or se rebiffent. Elye Wahi manque d’abord une reprise aux six mètres (34e), avant que le centre de Frankowki ne soit repoussé en corner par Radoslaw Majecki (35e). Le gardien polonais est ensuite malchanceux lorsque la frappe de Faitout Maouassa est légèrement déviée par Guillermo Maripán (43e), terminant sa course dans la lucarne.

Il se montre enfin vigilant sur un tir lointain de Facundo Medina en étant auteur d’une claquette (44e). La rencontre s’anime encore et Wahi s’écroule dans la surface après un léger contact avec Thilo Kehrer dans le temps additionn el. Heureusement insuffisant pour M. Dechépy qui ne siffle pas penalty en faveur de Lens (45+2e). Une décision qui rend Franck Haise fou de rage, exclu par l’arbitre.

Entreprenant, le Racing égalise

Lens continue de pousser mais doit attendre quasiment l’heure de jeu pour se montrer dangereux par l’intermédiaire d’Elye Wahi dont sa balle piquée passe légèrement à côté (57e), tandis que la frappe de Faitout Maouassa est repoussée par Radoslaw Majecki (59e). Avant d’égaliser par Florian Sotoca qui place son ballon entre les jambes du gardien monégasque (62e). Pour tenter d’enrayer la dynamique adverse, Adi Hütter fait entrer du sang neuf avec les entrées de Myron Boadu et d’Edan Diop (68e).

Les deux équipes se répondent

Le Racing se crée toutefois une autre occasion par Sishuba, obligeant « Radeck » à une nouvelle claquette (75e). De son côté, l’attaquant néerlandais de l’AS Monaco voit sa frappe du droit être contrée par un défenseur (76e). Les deux formations se répondent et c’est au tour de Frankowski de se procurer une occasion mais sa tête est trop décroisée (83e).

Puis la tentative de Denis Zakaria est aussi déviée. Le match prend encore une autre tournure lorsque, sur un cafouillage dans la surface monégasque, le ballon flirte avec le poteau (86e). Dans la foulée, Wissam Ben Yedder croit redonner l’avantage aux siens mais Brice Samba se couche bien à son premier poteau (87e).

Des tirs au but fous et une victoire monégasque

Malgré toutes ces situations de part et d’autre, les deux formations ne parviennent pas à faire la différence et c’est donc aux tirs au but que la qualification va se jouer. Le match était fou, la séance va l’être également grâce à des gardiens décisifs (trois frappes sur cinq manquées de part et d’autre).

Et c’est finalement au bout de la neuvième tentative que la décision va se jouer. Adrien Thomasson bute sur Radoslaw Majecki, alors que Soungoutou Magassa envoie le ballon dans la lucarne de Samba (5 TAB 6). Une belle revanche pour lui qui avait manqué son penalty face à Rodez l’an passé.

Monaco au rendez-vous des seizièmes

L’AS Monaco rejoint donc le stade des seizièmes de finale en venant à bout du Racing au terme d’une interminable séance de tirs au but et confirme son statut de bête noire dans la compétition (cinq qualifs sur cinq). Ils auront lieu le week-end du 20 et 21 janvier et le tirage au sort sera effectué demain soir. Mais avant de disputer le deuxième tour, ils auront un rendez-vous à négocier en championnat avec la réception de Reims au Stade Louis-II, samedi prochain à 17h. Daghe Munegu !!! 🔥


Les highlights 🎥

1e : But de Ben Yedder qui trompe Samba au premier poteau (0-1)
13e : Frappe croisée de Balogun arrêtée du pied par le gardien lensois
21e : But d’Akliouche qui reprend un centre de Ouattara pour marquer de près (0-2)
34e : Reprise manquée de Wahi aux six mètres
35e : Centre de Frankowski repoussé en corner par Majecki
43e : Frappe déviée de Maouassa qui finit au fond des filets (1-2)
44e : Claquette de Majecki au-dessus des buts sur une frappe de loin de Medina
57e : Ballon piqué de Wahi légèrement à côté des cages
59e : Frappe de Maouassa détournée par Majecki
62e : But de Sotoca qui place le ballon entre les jambes de Majecki (2-2)
75e : Claquette de Majecki sur une frappe de Sishuba
76e : Frappe de Boadu contrée par un défenseur
83e : Tête de Frankowhi trop décroisée
86e : Cafouillage dans la surface monégasque, le ballon flirte avec le poteau gauche
87e : Samba se couche bien à son premier poteau devant Ben Yedder

La stat’ 📊

Monaco est invaincu lors de ses 12 derniers matches inauguraux d’une année civile (10 victoires, 2 nuls), sa dernière défaite du genre remontant au 9 janvier 2012 (3-4 v Angers en 32e de finale de Coupe de France).


📋 La feuille de match :

Dimanche 7 janvier – Stade Bollaert

Coupe de France – 32e de finale : RC Lens 2-2 (5 TAB 6) AS Monaco

Mi-temps : 1-2

Buts : Maouassa (43e), Sotoca (62e), Frankowski (88e) pour le RC Lens ; Ben Yedder (1e), Akliouche (21e) pour l’AS Monaco

Tirs au but : Saïd , Sotoca ✅, Fulgini , Medina ❌, Danso , Frankoswki , Aguilar , El Aynaoui , Thomasson pour le RC Lens ; Ben Yedder , Fofana , Vanderson , Boadu , Zakaria , Maripán , Diop , Ouattara , Magassa ✅  pour l’AS Monaco

Cartons jaunes : Maouassa (23e) pour le RC Lens ; Akliouche (53e), Majecki (79e) pour l’AS Monaco

Carton rouge : Haise (45+3e) pour le RC Lens

RC Lens : Samba ⓒ – Aguilar, Danso, Medina – Maouassa (Fulgini, 60e), Diouf (Thomasson, 60e), El Aynaoui, Frankowski – Pereira da Costa (Sishuba, 73e) – Sotoca, Wahi (Saïd, 73e)

Remplaçants : Leca, M’Bala, Pouilly, Fulgini, Thomasson, Sylla, Diliberto, Saïd, Sishuba

Entraîneur : Franck Haise

AS Monaco : Majecki – Magassa, Maripán, Kehrer– Vanderson, Zakaria, Fofana, Ouattara – Akliouche (Diop, 68e) – Balogun (Boadu, 68e), Ben Yedder ©

Remplaçants : Köhn, Cartillier, Matsima, Platret, Bouabré, Coulibaly, Diop, Boadu, Efekele

Entraîneur : Adi Hütter





Source link

Leave a Comment