La distribution de bouteilles d’eau se complique dans plusieurs communes


Si certaines communes parviennent à suivre le rythme des distributions de bouteilles d’eau pour tous, certaines rencontrent des difficultés, comme à Tsingoni, Bandrélé et Koungou, pour diverses raisons.

La mairie de Tsingoni a annoncé ce vendredi 5 janvier un changement des modalités de distribution des bouteilles d’eau pour la population, une mesure en vigueur depuis le 20 novembre. À compter de lundi, il faudra ramener ses bouteilles vides pour être servi. La distribution se fera de 8h à 12h à la MJC de Mroalé les lundis et jeudis pour les villages de Combani et Miréréni et les mardis et vendredis pour les villages de Mroalé et Tsingoni. Les mercredis et samedis étant réservés à ceux qui ne peuvent pas s’approvisionner selon ce planning à cause de leur travail. 

Pour Badirou Abdou, le responsable de la vie associative et de la jeunesse à la mairie, l’enjeu est d’éviter de revivre la matinée de mercredi, seule journée marquée par une cohue et des tensions. “On a rencontré la journée la plus difficile“, explique l’agent, obligé de courir à droite à gauche lors des distributions pour répondre aux sollicitations des habitants. “Mais ça va beaucoup mieux, on a assuré la mission de distribution dans les meilleures conditions ce jeudi et vendredi.” Ces nouvelles dispositions visent également à limiter la fraude. “Des personnes trafiquent les numéros, les trois deviennent des neuf, les six deviennent seize.“, ajoute Kamaria Boina, secrétaire chargée d’opération à la maire de Tsingoni. “On commence à les reconnaître dans nos fichiers, c’est aussi pour ça qu’on a changé le dispositif”.

Ces problèmes de gestion de la foule peuvent aussi se présenter après la distribution, comme à Majicavo Lamir où une file d’attente d’habitants chargés de packs d’eau se forme. “Ils attendent que leurs amis, leurs familles, viennent les chercher“, précise Mounirou Boinahéry, directeur général adjoint de la ville de Koungou. “C’est la difficulté, parce qu’ils viennent de Majicavo Koropa et récupérer l’eau à Majicavo Lamir, ce n’est pas évident, mais c’est le seul lieu sécurisé pour tout le monde pour pouvoir assurer la distribution dans de bonnes conditions.”

Autre problème pour la commune : le cambriolage à Longoni le vendredi 29 décembre d’un conteneur contenant 2.500 bouteilles. Une centaine a été volée, les autres transpercées, rendant impossible la distribution sur place cette semaine. Une enquête a été ouverte. La distribution a également été interrompue cette semaine à Bandrélé, faute de livraisons. La mairie indique qu’elle reprendra “la semaine prochaine si la municipalité reçoit la quantité nécessaire.

D’autres communes ne rencontrent pas de problème, malgré l’obligation de ramener ses bouteilles vides pour être servis comme à Kani-Kéli. “On est content de l’organisation, tout se passe très bien“, affirme un habitant. Même satisfaction pour Sandati à Chiconi, après avoir récupéré ses packs en quelques minutes. “Je suis passé, il n’y a pas eu de soucis, et je suis repartie calmement“, raconte-t-elle avec un sourire aux lèvres.





Source link

Leave a Comment