Joe Biden étrille Donald Trump et sa rhétorique “nazie” dans un discours – rts.ch


Joe Biden a lancé vendredi une attaque frontale contre son rival Donald Trump, l’accusant d’utiliser la rhétorique de l’Allemagne nazie. Le démocrate a tenu un grand discours avec lequel il espère donner un coup de fouet à sa campagne pour la présidentielle de novembre.

Donald Trump, grand favori des républicains, “est prêt à sacrifier notre démocratie afin d’obtenir le pouvoir”, a fustigé le président démocrate près de Valley Forge, en Pennsylvanie, un site historique de la guerre d’indépendance des Etats-Unis.

“Il parle du sang des Américains qui est empoisonné, utilisant exactement le même langage que celui utilisé dans l’Allemagne nazie”, a poursuivi Biden, 81 ans, qui est au coude-à-coude ou juste derrière Donald Trump dans les derniers sondages.

>> vidéo de campagne de Joe Biden:

Trois ans après l’attaque du Capitole

Le président devait tenir son discours samedi, trois ans jour pour jour après l’attaque du Capitole, le 6 janvier 2021, par des partisans de Donald Trump qui tentaient d’empêcher la certification de la victoire de Joe Biden, mais la date a été avancée à vendredi à cause d’une prévision de tempête.

L’assaut du Capitole reste un sujet de discorde aux Etats-Unis: un quart des Américains pensent, sans preuve, que le FBI en est à l’origine, selon un sondage du Washington Post et de l’université du Maryland publié cette semaine.

“Trump et ses partisans MAGA (“Make America Great Again”, slogan phare du milliardaire républicain NLDR) non seulement cautionnent la violence politique mais ils en rient”, a encore dénoncé Joe Biden vendredi.

>> Le précisions de Forum:

Etats-Unis: Joe Biden espère affronter Donald Trump à la présidentielle [RTS]

Etats-Unis: Joe Biden espère affronter Donald Trump à la présidentielle / Forum / 2 min. / vendredi à 18:00

Faible popularité

Le lieu choisi par le démocrate pour son discours est symbolique: Valley Forge a vu George Washington, futur premier président des Etats-Unis, rassembler les forces militaires américaines qui luttaient contre l’empire britannique il y a près de 250 ans.

Cette volonté d’accélération de la campagne de Joe Biden intervient après les critiques de certains démocrates qui estiment qu’elle a démarré trop lentement.

Le président n’a pas réussi à convaincre les électeurs que l’économie s’améliorait malgré des chiffres de l’emploi plus favorables que prévu vendredi, les prix restant “encore trop élevés pour un trop grand nombre d’Américains”, a-t-il reconnu dans un communiqué.

Mais la première faille de Joe Biden reste probablement son âge. Ses quelques chutes et maladresses de langage sont scrutées à la loupe. Il connaît la pire cote de popularité pour un président en exercice lors du mois de décembre précédant une élection.

afp/asch



Source link

Leave a Comment