Halle Bailey maman : après une grossesse secrète, la star de la Petite Sirène dévoile le joli prénom de son bébé


Halle Bailey débute l’année de la plus belle des façons. La comédienne âgée de 23 ans, qui a marqué 2023 en incarnant le rôle de la Petite Sirène dans l’adaptation live action de Disney, vient d’annoncer sur Instagram la naissance de son petit garçon. Un bébé né de sa relation avec le rappeur DDG.

Un prénom original pour son bébé

Ce samedi 6 janvier 2024, Halle Bailey a partagé la photo d’une adorable petite main sur Instagram, ornée d’une gourmette qui indique le prénom de l’enfant : Halo. “Même si nous avons déjà débuté la nouvelle année, 2023 m’a apporté la meilleure chose qu’on puisse m’offrir : mon fils. Bienvenue, mon Halo”, écrit-elle.

Prénom très peu porté en France – il est si rare qu’il n’apparait même pas dans les statistiques de l’Insee – Halo est un prénom d’origine grecque et latine, qui signifie “aura sacrée”, en référence aux auréoles des anges. Il s’agit donc à la fois d’un prénom angélique, et d’un prénom lumineux.

Aux Etats-Unis, en 2022, sa popularité augmente petit à petit, principalement pour les filles. Mais puisqu’il s’agit d’un prénom mixte, Halle Bailey a ici fait le choix de le donner à son petit garçon.

Une grossesse menée dans le plus grand secret

Cette jolie annonce pour bien commencer l’année est une belle surprise, car Halle Bailey n’avait jamais annoncé sa grossesse sur les réseaux sociaux, en dépit des nombreuses rumeurs à son sujet. Résultat, elle n’a pas hésité à terminer son post Instagram avec une petite pique : “Le monde a visiblement hâte de faire ta connaissance.”

En novembre 2023, après plusieurs mois de rumeurs et alors que des fans l’interrogeaient sur son “nez de grossesse“, l’actrice avait poussé un coup de gueule. “Si j’entends encore une personne me parler de mon nez, je vais me déchaîner. Vous savez pourquoi ? Parce que je suis noire, et que j’aime mon nez.” En effet, bon nombre de femmes racisées, et particulièrement les femmes noires, ont été critiquées pour leur nez jugé trop gros, par pur racisme. “Foutez-moi la paix”, avait-elle conclu.





Source link

Leave a Comment