un rendez-vous important pour les catholiques



Antonino Galofaro (correspondant en Italie) // crédits : ANDREAS SOLARO / AFP
, modifié à

Un rendez-vous important pour les catholiques. En ce jour d’Épiphanie, le pape donne une messe à la basilique Saint-Pierre au Vatican. Si la coutume de la galette des rois est plus qu’établie, les origines de cette fête restent encore méconnues. En Italie, par exemple, l’Épiphanie est synonyme de Befana, une sympathique sorcière qui passe dans les maisons distribuer aux enfants des friandises ou du charbon, en fonction de s’ils ont été sages ou non. Dans le petit État du Vatican et pour les catholiques, c’est une autre histoire.

Pour les croyants, c’est aujourd’hui que l’enfant Jésus se manifeste à l’ensemble des peuples. Pour ce faire, l’enfant divin a pu compter sur les fameux rois mages. Ces “savants”, nom donné par le pape Benoit XVI en 2011, représentent les hommes et les femmes qui recherchent Dieu. À travers ces figures, ce sont tous les peuples qui sont représentés.

Dans les écrits catholiques, ils trouvent l’enfant Jésus en suivant une étoile. “C’est comme une étoile que Jésus vient se présenter à tous les peuples et illuminer les nuits de l’humanité”, avait déclaré le pape il y a un an lors de la messe de l’Épiphanie. Une fête qui pour les catholiques du monde représente un message d’espoir.

Une messe très spirituelle cette année

Cette année, c’était une homélie très spirituelle, très religieuse. Le pape François a mis les fidèles dans la peau des rois mages. Il nous fait adopter leur point de vue. Il a donc demandé aux fidèles de “faire comme eux, de regarder vers le ciel, de cheminer les pieds ancrés sur terre et de se prosterner en adoration”.

Concrètement, le souverain pontife invite les croyants à ne pas se replier sur eux-mêmes. Une invitation qu’il adresse aussi à sa propre église. Il l’implore de ne pas se diviser. Ensuite, “cheminer”, c’est-à-dire être témoin de l’Évangile, mais dans des conditions bien particulières, cher au pape dans les situations sociales les plus précaires. Il demande donc aux fidèles de se rapprocher des plus pauvres. Enfin, il les appelle à se prosterner en adoration devant Jésus. Car c’est bien cela l’Épiphanie, c’est adorer celui qui s’est manifesté à tous les peuples par l’intermédiaire des Rois mages. 



Source link

Leave a Comment