Moselle. Le réalisateur Samuel Theis accusé de viol par un technicien lors du tournage du film “Je le jure”


Un technicien de cinéma accuse de viol Samuel Theis, le réalisateur mosellan originaire de Forbach. Selon nos confrères de Libération et de Télérama , un machiniste aurait quitté précipitamment le tournage du film Je le jure , l’été dernier.

Les faits dénoncés se seraient déroulés lors d’une fête, dans un appartement, en marge du tournage qui a eu lieu en Moselle, à Metz, L’Hôpital ou Freyming-Merlebach mais aussi dans la région de Reims.

Une relation sexuelle qui aurait eu lieu au cours de cette fête arrosée entre le technicien et le metteur en scène est au cœur de cette affaire. Selon le machiniste, son état d’ébriété ne lui aurait pas permis de donner son consentement. 

Nous avons tenté de joindre Samuel Theis pour connaître sa version : sans succès pour l’instant. A la permanence du parquet de Metz, on n’était pas plus au courant qu’au parquet de Sarreguemines d’un dépôt de plainte pour viol sur le tournage d’un film sur leur ressort.

Le réalisateur mis à l’écart de l’équipe du film

Les accusations ont été prises au sérieux par la société de production du film. Selon la presse parisienne, le studio a contraint Samuel Theis à un confinement durant le reste du tournage. Avec travail à distance du reste de l’équipe.  Je le jure est actuellement en postproduction. Aucune date de sortie officielle n’est connue.

Samuel Theis, 45 ans, a grandi à Forbach. Figure du nouveau cinéma français, il a obtenu la Caméra d’or à Cannes pour  Party Girl , co-réalisé avec Claire Burger et Marie Amachoukeli.

Acteur, on l’a vu dans  La Princesse de Montpensier ou  Anatomie d’une chute , dernière palme d’or au Festival de Cannes.



Source link

Leave a Comment