la prise de parole émouvante de Lio, et sa réponse aux propos de Patrick Chesnais


La chanteuse Lio, invitée dans l’émission C l’Hebdo sur France 5, ce samedi 6 janvier.
France Télévisions / Capture d’écran La chanteuse Lio, invitée dans l’émission C l’Hebdo sur France 5, ce samedi 6 janvier.

France Télévisions / Capture d’écran

La chanteuse Lio, invitée dans l’émission C l’Hebdo sur France 5, ce samedi 6 janvier.

CULTURE – « Il met les mains dans les culottes, mais enfin c’est Gérard ». En réaction à l’affaire Depardieu, la chanteuse Lio, invitée sur France 5 dans l’émission C l’hebdo ce samedi 6 janvier, ajoute son témoignage. « J’ai eu la chance de pouvoir l’éviter », confie-t-elle à Aurélie Casse. En revanche, il avait été fait proposition à sa sœur, la comédienne Helena Noguerra de rencontrer le célèbre acteur.

« On lui a dit avant : oui mais bon, tu sais il touche les seins, il met les mains dans les culottes, mais enfin c’est Gérard », rapporte Lio. Non sans colère, elle accorde sa voix à toutes celles qui avouent que « tout le monde sait et personne ne dit rien ».

Scandalisée par l’ensemble du dossier Depardieu, et marquée parce qu’il raconte de ce dont elle est témoin depuis des années dans le milieu du cinéma et sur les plateaux télé, la chanteuse « regrette que cet ancien monde ait encore autant de pouvoir ».

Un tacle envers les propos de Patrick Chesnais

Plus encore, Lio n’a pas manqué de donner une réponse sans détour aux propos tenus par Patrick Chesnais le 28 décembre dernier sur BFMTV. En effet, une scène du documentaire explosif Complément d’enquête, qui a fait éclater l’affaire Depardieu, montre Gérard Depardieu en train de sexualiser une fillette de 10 ans en train de faire de l’équitation.

À ce sujet, Patrick Chesnais avait alors déclaré : « On a voulu en faire un truc grave parce que cette fille était à cent mètres et que lui continue son baratin. On peut ne pas être d’accord, on peut être choqué (…) Mais ça ne tombe pas ni dans la justice, ni dans la loi, ni dans la morale ».

Comme vous pouvez l’entendre dans l’extrait ci-dessous, Lio est profondément choquée de tels propos. « Il est trop sénile pour tenir un stylo, mais pas assez pour fermer sa gueule », rétorque-t-elle sans retenue. « À un moment donné on ne peut pas réduire toute l’affaire Depardieu au fait qu’il parle du frottement d’un clitoris d’une petite fille de dix ans qui est trop loin pour l’entendre », estime-t-elle ensuite.

Pour conclure, elle ajoute : « tout ce qu’on peut faire sur un plateau de tournage depuis des années, avec la complicité de tout un milieu, ce sont des comportements inadmissibles qui détruisent. J’en ai été victime et je ne suis pas la seule »

Elle-même anciennement victime de violences conjugales, Lio rappelle enfin les méthodes des prédateurs : « comment font-ils à votre avis ? Ils choisissent la blessée, ou le blessé, dans le troupeau », accuse-t-elle, la voix grave. « Il y a des femmes fortes qui disent non », comme Lætitia Casta dont elle salue le courage face à Harvey Weinstein, « mais les autres, comment font-elles ? ».

À voir également sur Le HuffPost :



Source link

Leave a Comment