le maire Gaël Perdriau lâché par son ancien bras droit


Mercredi 3 janvier, Médiapart révèle que Pierre Gauttieri, l’ancien bras droit de Gaël Perdriau, a lâché le maire de Saint-Étienne devant les juges. Un énième rebondissement dans ce scandale de chantage à la sextape qui ne finit pas. Alors que le maire n’a toujours pas démissionné de son poste, nous vous proposons une chronologie exhaustive de l’affaire.

,

Rue89Lyon

Approcherions-nous de la fin d’une affaire à rebondissement ? En ce début 2024, Médiapart révèle que l’ancien bras droit de Gaël Perdriau (ex-LR), Pierre Gauttieri, a lâché le maire de Saint-Étienne. Mis à mal par une série d’enregistrements diffusés par le site d’investigation, l’ancien directeur de cabinet est passé à table devant les enquêteurs, juste avant les fêtes.
Admettant avoir « menti » durant de longs mois, Pierre Gauttieri a affirmé que le maire de Saint-Étienne a validé, en amont, le principe de l’opération dite du chantage à la sextape contre son premier adjoint, avant d’en régler les détails financiers. Une accusation qui met encore plus en difficulté Gaël Perdriau, mis en examen dans cette affaire, et toujours à son poste.
Les choses se corsent pour l’édile stéphanois, dans ce feuilleton à rebondissement. Le 13 octobre 2022, nous avions fait une première chronologie de cette affaire. Depuis, nous ne cessons de la mettre à jour, tant les éléments à charge s’accumulent. La dernière mise à jour ? Ce jeudi 4 janvier, à la suite des révélations autour de Pierre Gauttieri. Pour mieux comprendre, nous vous proposons une chronologie (longue) remontant au début de l’affaire.

Cet article fait partie de l’édition abonnés.
| Déjà abonné ?
Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous

Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Lyon. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Choisissez votre formule :




Source link

Leave a Comment