Guerlain critiqué pour l’utilisation du terme “quantique” dans la promotion d’une crème


Le pot de 50 millilitres de cette crème appelée “Orchidée Impériale Gold Nobile” est vendu 650 euros.


Publié



Mis à jour



Temps de lecture : 1 min

Une boutique Guerlain sur les Champs-Elysées, à Paris, le 15 décembre 2023. (JULIEN DE ROSA / AFP)

La polémique monte. La marque de cosmétique Guerlain, qui appartient au géant français du luxe LVMH, a défendu jeudi 4 janvier sa communication autour d’une crème qui se veut innovante, mais est raillée sur les réseaux sociaux pour l’utilisation du terme scientifique “quantique”.

La marque de cosmétique est critiquée depuis plusieurs jours au sujet d’une crème de soin vantant “une nouvelle voie de réjuvénation cosmétique pour la peau née de la science quantique”. Le pot de 50 millilitres de cette crème, appelée “Orchidée Impériale Gold Nobile”, est vendu 650 euros.

“J’ai d’abord cru à un canular, mais non”, a notamment écrit sur X le physicien Etienne Klein. “J’entends d’ici les cadavres de Schrödinger, Dirac et Heisenberg faisant des rotations dans leur tombe”, a-t-il ajouté, évoquant le nom de trois physiciens théoriciens de la mécanique quantique. L’utilisation du terme “quantique” a aussi été attaquée dans une vidéo publiée mercredi par le youtubeur G Milgram, suivi par 163 000 personnes, qui apporte des témoignages anonymes de scientifiques dénonçant la référence quantique.

La crème “s’appuie sur des avancées scientifiques”, assure Guerlain

“La société a pris acte des interrogations ou risques de confusion autour de l’utilisation du terme ‘quantique’. Guerlain, attachée à la bonne compréhension de ses messages et de sa recherche, a donc décidé de repréciser sa communication afin de lever toute ambiguïté”, explique la marque dans une déclaration diffusée sur le réseau social X.

La marque n’abandonne pas pour autant le terme “quantique” mais explique que “le domaine de la biologie quantique est un champ d’investigation scientifique récent et reconnu”. Selon Guerlain, sa ligne de soin “s’appuie sur des avancées scientifiques importantes dans le domaine de la biologie quantique appliquée aux cellules cutanées, avec des résultats démontrés”, en collaboration avec des biophysiciens de l’université Palacky (République tchèque).





Source link

Leave a Comment