pour Rafael Nadal, satisfait de sa condition physique, “chaque jour est un nouvel apprentissage”


L’Espagnol, de retour à la compétition à Brisbane (Australie) après un an d’absence, a remporté ses deux premiers matchs en simple et est ravi de se déplacer “sans limitations”.

France Télévisions – Rédaction Sport


Publié



Temps de lecture : 2 min

Rafael Nadal après sa victoire contre l'Australien Jason Kubler au deuxième tour du tournoi de Brisbane (Australie), jeudi 4 janvier 2024. (WILLIAM WEST / AFP)

Retour gagnant pour Rafael Nadal. Un an après son élimination à l’Open d’Australie, l’Espagnol a remporté ses deux premiers matchs en simple, à Brisbane, contre Dominic Thiem (7-5, 6-1) et, jeudi 4 janvier, Jason Kubler (6-1, 6-2). Comme il semble le montrer sur le court, l’homme aux 22 titres du Grand Chelem a affirmé se sentir très bien physiquement, même si “chaque jour est un nouvel apprentissage”, notamment pour contrôler un match et gérer les temps forts et les temps faibles. 

Des déplacements latéraux sans difficulté apparente, les coups droits lasso de retour… Si ses adversaires ne l’ont pas mis en grande difficulté, Rafael Nadal semble tout de même avoir rapidement retrouvé un bon niveau de jeu. “Le côté positif, c’est que ces deux premiers matchs n’ont pas été très longs. Évidemment j’ai ressenti des choses après le premier match. Je suis resté un an sans connaître la tension d’un vrai match, et j’ai eu quelques tiraillements musculaires ça et là. Mais globalement je me sens bien, a-t-il souligné en conférence de presse. Ce qui est important, c’est que l’opération de l’ilio-psoas et de la hanche ne me gène plus du tout. C’est quelque chose de super important pour moi”. Régulièrement gêné par une nécrose de l’os scaphoïde du pied gauche, l’Espagnol est également tranquille sur ce point. “Jusque-là mon pied répond bien aussi, pour moi le plus gênant, c’est quand mon pied me pose problème, et pour le moment je suis capable de me déplacer sans limitations”, s’est-il réjoui.

Pas encore satisfait de sa gestion des différentes phases d’un match

Avec un corps qui lui permet enfin de se concentrer sur le tennis, Rafael Nadal a répondu présent pour son retour, et a notamment sauvé les 4 balles de break concédées contre Jason Kubler. Le désormais 672e joueur mondial réapprend “comment jouer chaque point concentré et avec la bonne intensité”, car “c’est quelque chose que l’on perd. Il faut se réhabituer à la compétition et comprendre les phases du match, pour savoir quand on doit pousser, ou quand on peut jouer un peu plus relax”.

Perfectionniste, il concède toutefois qu’il s’agit d’un aspect qu’il “n’arrive pas à faire pour le moment”, et que “chaque jour est un nouvel apprentissage”. L’Espagnol devra tout de même réapprendre très rapidement puisque l’Open d’Australie – et ses matchs en trois sets gagnants – débute le 14 janvier, et que sans statut de tête de série, il pourrait hériter d’un tirage au sort difficile dès le premier tour. 





Source link

Leave a Comment