Notes : Real Madrid – Majorque


Le Real Madrid affrontait aujourd’hui Majorque lors de
la 19e journée de la Liga. Voici les notes attribuées par notre
rédaction aux Madrilènes.

Lunin : 6 – Il a été sauvé à deux reprises par
ses montants et a été attentif sur les ballons envoyés dans le dos
de ses défenseurs. Côté négatif, il s’est fait bouger à deux
reprises dans le jeu aérien.

Carvajal : 6,5 – Son retour a fait du bien sur
le côté droit.

🌟 Rüdiger : 8 – Il est fantastique depuis le
début de saison, solide ce soir encore et il marque un but
déterminant.

Tchouaméni : 6 – Dans ce nouveau rôle, le
Français a fait globalement le job. Il a assuré l’essentiel même si
c’est évidemment imparfait, notamment dans le positionnement.

Fran Garcia : 6 – Il se propose en attaque mais
le système du Real sans vrai avant-centre ne lui permet pas
d’utiliser sa patte gauche pour envoyer des centres…

Kroos : 6,5 – On a vu le Toni Kroos de toujours
en ce début de saison. En contrôle et en chef d’orchestre du
tempo.

Valverde : 7 – Encore un gros match de
l’Urguayen qui fait un nombre incalculable d’efforts. Il est
indispensable devant la défense madrilène depuis l’absence des
Français.

Modric : 7,5 – Encore une
heure de jeu pleine de la part du Croate qui a du jus et réussit à
se placer entre les lignes pour fluidifier le jeu madrilène.

Bellingham : 6,5 – Lui aussi a été moins
présent dans le jeu madrilène, surtout en première période. Le
Britannique a été bien contrôlé par la défense de Majorque ce
soir.

Vinicius : 6,5 – Il y a eu du bon et du moins
bon pour son retour à la compétition depuis le 18 novembre denier.
On retiendra ses deux grosses occasions en première période.

Rodrygo : 6,5 – Après un début de match
poussif, le Brésilien a livré une partie très pleine et surtout en
deuxième période suite à l’entrée de Brahim Diaz qui lui a permis
de retrouver le couloir gauche. Percutant, déroutant, il ne lui a
manqué que l’effiacité.


Ancelotti : 7 – Ce fut un match de reprise
difficile mais il faut donner du crédit à son adversaire également.
L’Italien a fait les bons choix en cours de match pour le dynamiser
même si la différence vient de Rudiger sur corner.



Source link

Leave a Comment