la guerre est déclarée entre ses enfants



L’union sacrée n’aura duré que six mois… La fratrie Delon se déchire, colère et méfiance pourrissent désormais le clan, comme le révèle cette semaine l’aîné Anthony dans les colonnes de Paris Match. Il accuse ni plus ni moins sa sœur Anouchka de mensonges, de manipulations et de complicité autour de l’état de santé de leur père, affaibli par son AVC. La raison ? Elle aurait volontairement dissimulé, à son frère Alain-Fabien et lui, les très mauvais résultats de plusieurs tests cognitifs réalisés en Suisse, que la star n’a jamais pu réussir. Anthony ne les a découverts que très récemment, à la suite d’une indiscrétion du médecin traitant, qui pensait qu’il était au courant…

La newsletter culture

Tous les mercredis à 16h

Recevez l’actualité culturelle de la semaine à ne pas manquer ainsi que les Enquêtes, décryptages, portraits, tendances…

Merci !
Votre inscription à bien été prise en compte avec l’adresse email :

Pour découvrir toutes nos autres newsletters, rendez-vous ici : MonCompte

En vous inscrivant, vous acceptez les conditions générales d’utilisations et notre politique de confidentialité.

Pour le fils aîné de l’acteur, ce fut un choc, d’autant qu’il avait dû batailler pour qu’Anouchka s’associe à sa plainte contre Hiromi Rollin, la dame de compagnie de l’acteur. « Durant plus de neuf mois, ma sœur m’a retenu d’intervenir, je comprends maintenant pourquoi, explique-t-il dans Paris Match. D’un point de vue moral, c’est abject. » Il a donc décidé de déposer une main courante contre sa propre sœur, « capable de tout », selon lui. Quant aux tests, ils sont désormais en possession de la brigade de recherches d’Orléans. « Les gendarmes se posent pas mal de questions, affirme Anthony. Ils essaient aussi, me semble-t-il, de comprendre les motivations d’Anouchka. »

Après Hiromi, voilà désormais la fille Delon au cœur de la tourmente… Et, en choisissant Paris Match pour dévoiler l’affaire, le fils aîné du clan montre qu’il a l’intention de ne rien lâcher : sa main courante ne pourrait être que le premier jalon d’une procédure qui pourrait déboucher sur une mise sous tutelle ou curatelle de son père afin d’éviter tout nouvel abus de faiblesse. Selon Anthony, son père va mal, il a peut-être fêté son dernier Noël… « Il ne va pas bien, il est affaibli, il en a marre. Il ressent aussi toutes ces tensions autour de lui et je pense que ça le peine. » Reclus dans son domaine de Douchy, en compagnie d’Alain-Fabien, il parle peu, sa voix est difficilement audible et son humeur, souvent changeante…

Fille adulée

Anouchka souhaiterait faire venir son père en Suisse, où elle-même habite, mais Anthony s’y oppose. Autant pour le bien-être d’Alain Delon, qui aime sa maison de Douchy, que pour contrer sa sœur, dont il se méfie. « Elle voudrait à tout prix le rapatrier à Genève, parce que ça l’arrange, elle ! Le problème, c’est qu’il lui a passé beaucoup trop de choses et qu’il a du mal à lui dire non. » Anthony et Anouchka n’ont jamais été proches, Alain Delon a toujours préféré sa fille et l’a fait savoir : c’est elle qui l’accompagnait à Cannes pour recevoir sa palme d’or en 2019, elle qui est salariée de sa société, elle qui a été désignée comme exécutrice testamentaire… Et la mise en place d’une éventuelle curatelle pourrait bien embraser un peu plus les relations familiales.

Le pire scénario pour Alain Delon, qui souhaitait à tout prix éviter une guerre autour de son héritage. « Je ne voudrais pas que mes enfants se déchirent comme les Hallyday, expliquait-il dans Gala en mai 2019. Je prépare tout en ce moment. Il ne faudrait pas être pris par surprise. Tout sera réglé avant ma mort, que ça plaise ou pas. Si je ne le faisais pas, ce serait un déchirement, une guerre entre eux, j’en suis sûr. »

Des dispositions testamentaires qu’Anthony compte, pour l’heure, respecter. « Il a fait ce qui lui semblait juste, je serai transparent là-dessus le moment venu. » Mais de regretter qu’il n’ait pas su former un clan uni. « Le bonheur familial, c’est l’union, l’amour, la confiance et l’empathie envers les siens. Malheureusement, il n’a pas su rassembler sa famille. »




Source link

Leave a Comment