c’est quoi ce film ?



C’est le film dont on parle en ce moment dans les commissariats. Ce nouveau long-métrage de Hakim et Ali Bougheraba nous embarque tout schuss dans la classe de neige des Segpa (section d’enseignement général et professionnel adapté aux élèves en grandes difficultés scolaires). Une comédie a priori bon enfant, au ton léger, mais qualifié de médiocre et de stigmatisant sur le site AlloCiné. Mais au-delà de son contenu, si depuis sa sortie le 27 décembre dernier, Les Segpa au ski font parler de lui, c’est parce qu’il provoque le chaos dans certaines salles de l’Hexagone.

La newsletter culture

Tous les mercredis à 16h

Recevez l’actualité culturelle de la semaine à ne pas manquer ainsi que les Enquêtes, décryptages, portraits, tendances…

Merci !
Votre inscription à bien été prise en compte avec l’adresse email :

Pour découvrir toutes nos autres newsletters, rendez-vous ici : MonCompte

En vous inscrivant, vous acceptez les conditions générales d’utilisations et notre politique de confidentialité.

D’après France Bleu, le directeur du Grand Club de Mont-de-Marsan, dans les Landes, a été contraint de déprogrammer le film à cause d’un nombre trop important d’incivilités durant la projection : crachats, jet de pop-corn, insultes, vandalisme, etc. Le gérant du complexe a déploré : « Ce n’est pas notre cœur de métier de faire la police. » Sa seule alternative : déprogrammer tout simplement le film pour protéger le personnel et les spectateurs venus regarder le film en famille, surtout en cette période de vacances scolaires.

Selon InfOccitanie, des faits similaires se sont déroulés au Gaumont multiplex de Montpellier. L’intervention des policiers et des CRS a même été requise pour mettre fin aux altercations et aux insultes qui fusaient à l’intérieur du cinéma. La projection de cette fiction a également semé l’anarchie dans des cinémas à Auxerre et à Saint-Étienne. Une situation qui s’est conclue par l’évacuation de tous les spectateurs présents dans la salle, comme le relaient nos confrères de Sud-Ouest. Des rixes, des évacuations, des déprogrammations… Mais, au juste, qu’est-ce que c’est que ce film ?

La suite d’une Web-série et d’un film

Ce nouveau volet est la suite du film Les Segpa sorti en 2022 et de la Web-série du même nom créée par Hakim et Ali Bougheraba en 2016. Ce film potache a attiré 700 000 spectateurs dans les salles obscures. Un beau succès qui ne pouvait pas rester sans suite. Dans le nouvel opus, sorti le 27 décembre, la même classe, menée par Ichem incarné par Ichem Bougheraba (le frère des réalisateurs), va tenter de décrocher le bac et de participer aux Olympiades interlycéennes. Un programme qui s’annonce ambitieux.

Une comédie stigmatisante…

Déjà en 2022 le film Les Segpa avait suscité la polémique, faisant passer les élèves de cette section spécialisée, pour des attardés ne désirant rien faire de leurs vies. La comédie avait provoqué l’indignation des professeurs de classes Segpa et de certains de leurs élèves qui se trouvaient ainsi stigmatisés. Une caricature désobligeante toujours présente dans ce deuxième volet. Ce à quoi l’acteur Ichem Bougheraba (Nouveaux Riches sur Netflix) a répondu au micro de BFMTV : « On n’a rien inventé. Ils ont créé cette section, ils ont décidé de mettre ces élèves-là dans ces classes-là. On a juste récupéré un nom pour faire une série. »À LIRE AUSSI Cinéma : ces 10 films à ne pas manquer en 2024

Le réalisateur Ali Bougheraba, récompensé aux Molières en 2017 pour son spectacle Ivo Livi ou le Destin d’Yves Montand, s’est justifié sur BFMTV : « À la base, c’était noble : faire des classes pour faire des métiers professionnels […] Mais ce n’est pas ce qui se passait sur le terrain. On prenait les élèves les plus problématiques et on les réunissait dans ces classes fourre-tout. Ça a fait l’objet de moqueries. »

Un film coproduit par Cyril Hanouna

L’animateur de TPMP sur C8 coproduisait déjà le premier volet. L’animateur phare n’a pas hésité à remettre le couvert aux côtés des sociétés de production Mandarin Compagnie et Kallouche Cinéma.

Un nouveau succès à venir

Le film a totalisé 150 000 entrées le premier jour. Un chiffre remarquable qui en fait l’un des meilleurs démarrages pour un film français en 2023. Les deux frères à l’origine du projet reviennent sur leur ambition commune sur AlloCiné : « Nous n’avions pas du tout imaginé ce succès, mais la suite était déjà écrite, en tout cas sa trame, avec la montagne comme décor. Il y avait l’envie de développer une franchise. Le succès rencontré par le premier film à sa sortie dans les salles a fait que les producteurs, Mandarin et Kallouche, nous ont suivis. »

Un succès qui prend de l’ampleur grâce aux réseaux sociaux sur lesquels les adolescents filment et publient les débordements qui ont lieu lors des projections. D’après le HuffPost, sur TikTok les mots-clés « Segpa au ski » totalisent 238,9 millions de vues à ce jour, tandis que « Les Segpa au ski bordel » cumulent 6,6 millions de vues. À LIRE AUSSI « Dream Scenario » : que vaut le nouveau film avec Nicolas Cage ?




Source link

Leave a Comment