Synode, réouverture de Notre-Dame de Paris… Les événements religieux de 2024


L’année 2024 sera, dans l’Église catholique, une année sainte « consacrée à la prière », comme l’a décidé le pape François. Écoles de prière, pèlerinages… les diocèses sont invités à faire preuve d’initiatives pour rappeler la « centralité de la prière » dans la vie personnelle et communautaire chrétienne.

► Le 1er janvier :

La fin annoncée des imams détachés. Il y a quatre ans, le 18 février 2020 à Mulhouse, Emmanuel Macron annonçait pour 2024 la fin progressive de ces imams envoyés en France dans le cadre d’accords bilatéraux, après avoir été formés dans les pays d’origine et financés par eux. Au nombre de 301, dont 151 pour la Turquie, 120 pour l’Algérie et 30 pour le Maroc, ceux-ci sont accusés d’alimenter le système d’un islam consulaire- c’est-à-dire dépendant des pays d’origine – de mal maîtriser la langue et le contexte français. L’arrêt de ce système pose néanmoins la question de la formation et du statut des imams en France, éternel dossier de l’organisation de l’islam dans le pays.

► Le 1er février :

70e anniversaire de l’appel de l’abbé Pierre. Le 1er février 1954, l’abbé Pierre prononce son discours sur les ondes de radio Luxembourg alors que la France traverse un hiver glacial. En région parisienne, les températures atteignent les – 15 °C. Dans un discours devenu célèbre, l’abbé Pierre appelle la population française à venir en aide aux sans-abri provoquant une vague de solidarité sans précédent, qu’on appellera plus tard « l’insurrection de la bonté ».

► Du 22 juin au 3 juillet :

La 13e édition de La Nuit des églises partout en France. Chaque année depuis 2011, plus de 7 000 chapelles, églises et cathédrales participent à cette manifestation culturelle lancée par la Conférence des évêques de France. Lectures, concerts, visites aux chandelles ou encore temps de prières : pendant une semaine, la Nuit des églises fait découvrir la richesse du patrimoine de l’Église de France aux visiteurs à travers diverses animations.

► Du 25 juillet au 11 août :

Les Holy Games. À l’occasion des Jeux Olympiques de Paris, cet événement sportif et spirituel, organisé dans l’esprit des JMJ, rassemblera 2 300 jeunes catholiques de plus de 18 ans à Paris et en Île-de-France. Deux séjours d’une semaine sont proposés du 25 juillet au 2 août puis du 3 août au 11 août pour lesquels chaque diocèse peut envoyer un groupe de 25 à 30 jeunes.

► Du 8 au 15 septembre 2025 :

Le 53e Congrès eucharistique international en Équateur. Après Budapest en 2021, ce rassemblement mêlant clercs et laïcs aura lieu cette année à Quito sur le thème « Fraternidad para sanar el mundo » (« Fraternité pour guérir le monde »). L’événement, organisé par l’Église catholique, reçoit un grand soutien de l’Église locale qui en attend un souffle pour « évangéliser et renouveler la foi sur le continent latino-américain ». Mgr Espinoza Mateus, archevêque de Quito, a en outre précisé que le pape avait été invité à venir clôturer l’événement ; sa réponse n’est pas encore connue.

► En septembre :

Le voyage du pape en Belgique. La date et le programme ne sont pas encore fixés mais le voyage a d’ores et déjà été annoncé. Le pape François devrait se rendre en Belgique en septembre pour les 600 ans de l’Université Catholique de Louvain et de l’université néerlandophone belge KU Leuven. La dernière visite d’un souverain pontife en Belgique remonte à 1995. Jean-Paul II s’y était rendu pour la béatification du père Damien, prêtre missionnaire catholique au service des lépreux et décédé en 1889.

► Du 1 au 31 octobre :

Session conclusive du Synode sur l’avenir de l’Église. Cette deuxième assemblée synodale devrait clôturer le synode lancé par le pape François il y a maintenant trois ans. Durant cette session de conclusion, les plus de 80 propositions qui ont émergé lors du dernier synode seront débattues. En attendant octobre, les conférences épiscopales sont invitées à réfléchir sur le document de synthèse publié lors de la dernière assemblée. Ces nouvelles consultations, sous forme de travail d’approfondissement sont à envoyer avant le 15 mai.

► Le 8 décembre

La réouverture de Notre-Dame de Paris. Presque cinq ans après l’incendie qui a ravagé une partie du monument, la cathédrale réouvrira ses portes au public et au culte. Le 7 décembre 2023, à un an de l’échéance, la flèche de la cathédrale, elle, a déjà repris sa place accompagnée du coq doré qui, lui, a été réinstallé à sa cime, à 96 m de haut.



Source link

Leave a Comment