“C’est très sympa, il ne faut pas en faire une montagne”, défend Jean-Pierre Couteron, addictologue



Publié



Durée de la vidéo : 5 min

Dry January : "C’est très sympa, il ne faut pas en faire une montagne", défend Jean-Pierre Couteron, addictologue -
Dry January : “C’est très sympa, il ne faut pas en faire une montagne”, défend Jean-Pierre Couteron, addictologue

Dry January : “C’est très sympa, il ne faut pas en faire une montagne”, défend Jean-Pierre Couteron, addictologue –
(franceinfo)

A compter de ce 1er janvier commence l’opération “Dry January”, ou le “janvier sobre” en français. Jean-Pierre Couteron, addictologue, était l’invité du 19/20 info.

Le “Dry January“, c’est “un objectif : ne pas boire d’alcool, et une durée : un mois“, explique Jean-Pierre Couteron, addictologue. L’idée, c’est de mesurer les bienfaits de cette privation, et les habitudes prises avec l’alcool, pour se “décaler sur ce réflèxe social et regarder les pièges“, explique l’addictologue. Les bénéfices de l’arrêt sont un meilleur sommeil, une perte de poids, moins de fatigue.

Apprendre à se détendre

Je dirais aux personnes qui n’ont jamais essayé de le faire, que c’est très sympa, il ne faut pas en faire une montagne“, affirme Jean-Pierre Couteron. Pour les gens qui voudraient tester ce mois de janvier sans alcool, il faut apprendre à se détendre, faire plus de sport. Mais “il n’y a pas une seule solution qui soit la même avec tout le monde“, explique l’addictologue. Le dry january est une opération “pro-santé et pas anti-alcool“, défend l’invité.





Source link

Leave a Comment