Expo Padel Trend 2024 : “Notre événement est un coup de pouce pour le marché”


Luigi Spera, fondateur de Padel Trend, a été interviewé par Lorenzo Cazzaniga et a partagé l’histoire de la nouvelle édition d’Expo Padel Trend, mettant en avant de nombreuses nouveautés. Il est conscient de jouer un rôle crucial dans un secteur en plein essor, soulignant qu’il manque encore un million de pratiquants, et des événements tels que Padel Trend sont essentiels pour les inciter à participer.

Au cours des dernières années, l’Italie a émergé comme une terre de saints, de poètes, de navigateurs et de joueurs de padel, avec 8 700 terrains répartis dans plus de 3 000 infrastructures, rassemblant 1,2 million de pratiquants ! Cette croissance rapide, en seulement cinq ans, a suscité l’intérêt de nombreux organisateurs d’expositions, rebaptisées aujourd’hui les bonnes vieilles foires, où les acteurs d’un secteur se réunissent pour faire des affaires, conclure des accords et découvrir de nouvelles opportunités.

Parmi toutes ces initiatives, une seule a réussi de manière surprenante lors de sa première édition en janvier dernier. Née de l’idée de Luigi Spera et soutenue par la structure de Next Group, l’Allianz MiCo de Milan accueillera la deuxième édition de Padel Trend du 19 au 21 janvier 2024 , avec de nouveaux défis à relever. Confirmer n’est jamais une tâche aisée, mais toutes les conditions sont réunies pour que cela se produise, grâce à l’expérience accumulée, à une connaissance incontestable du secteur et à l’activation de nombreuses opportunités, tant B2B que B2C, faisant de Padel Trend un événement incontournable pour ceux qui veulent être les acteurs principaux dans le monde du padel (et au-delà). Nous avons discuté de ces perspectives avec son créateur, Luigi Spera.

Comment se déroule l’organisation de Padel Trend 2024 après le succès de la première édition ?

Cette étape est stimulante car il y a une volonté de croissance. Le nouveau défi est de le transformer en un événement international, avec des efforts pour le promouvoir sur de nombreux marchés tels que la France, l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas, la Grande-Bretagne, jusqu’aux États-Unis, aux Émirats arabes unis, en Extrême-Orient et même en Australie. L’objectif est que Padel Trend devienne une référence mondiale du padel, s’étendant également aux autres sports de raquette, à commencer par le pickleball, qui est prêt à exploser également en Italie.

Est-il envisageable de créer prochainement un Salon des sports de raquette ?

Notre objectif, dès cette année, est de devenir le lieu de rassemblement pour offrir une raison supplémentaire aux propriétaires et dirigeants de clubs sportifs d’être présents à Padel Trend. Un pourcentage élevé de terrains de padel est intégré dans un contexte sportif où existent d’autres disciplines, suscitant l’intérêt des personnes souhaitant approcher des entreprises liées au monde du sport en général. Le padel reste notre acteur principal, mais Padel Trend s’ouvre également aux autres installations sportives car un bon gestionnaire de club veut savoir comment accéder au pickleball, comment rénover un club house, comment trouver de nouvelles solutions pour rendre sa structure plus performante.

Quelles nouveautés susciteront le plus d’intérêt chez les passionnés ?

Le format reste celui de 2023, vous êtes donc invités à venir avec votre raquette car lors de la dernière édition, nous avons donné l’opportunité à environ deux mille personnes de jouer. Vous pourrez tester les nouveaux modèles de raquettes, participer à un stage, assister à des matchs d’exhibition et à des entraînements des meilleurs joueurs mondiaux. Ces schémas ont rencontré un grand succès et seront reproduits avec des personnalités encore plus importantes. Nous sommes en négociation avec plusieurs marques pour que leurs meilleurs ambassadeurs soient présents, car Padel Trend est une vitrine de haut niveau.

PADEL TREND EXPO MILAN

Quelle est la liaison entre les joueurs du club, les entreprises et Padel Trend ?

Je pense que les marques doivent changer leur approche envers le consommateur final, et Padel Trend veut se présenter comme une opportunité importante. Une connexion plus intense et structurée est nécessaire : les joueurs du club doivent former des groupes de discussion et participer activement au développement de ce sport, ainsi qu’à ce qui le motive, en commençant par le secteur des équipements et des systèmes. Finalement, les acteurs du marché restent des passionnés, et il est donc essentiel d’écouter leurs besoins. Dans ce sens, le padel doit faire des progrès, et Padel Trend peut également représenter un moment de réflexion car je crois qu’une révolution commerciale dans ce secteur est imminente.

À quels événements faut-il s’attendre ?

Il y aura de belles surprises avec des noms importants, car la date est extrêmement favorable, étant donné que le mois de janvier est finalement le seul sans tournoi professionnel. Les formats d’exhibition seront différents, et je suis particulièrement attiré par le mixte : qui, dans le tennis, ne se souvient pas de la Hopman Cup avec Roger Federer contre Serena Williams en double ?

Sur le plan structurel, y aura-t-il des changements ?

Nous avons à nouveau le pavillon de l’année dernière, et il y aura de la place pour six terrains, peut-être sept. Si nous avions dû répondre à toutes les demandes des constructeurs, il aurait fallu en installer une quinzaine ! Face à cette forte demande, nous avons choisi d’ajouter 8 000 mètres carrés supplémentaires, agrandi les stands et créé un espace exclusif encore plus attractif. De plus, nous améliorerons les deux terrains de pickleball qui auront leurs propres stands dédiés et de nombreuses activités de soutien. Cependant, nous avons décidé de renoncer aux clients de détail, qui devront être autorisés par les différentes marques pour être présents. Cette mise à niveau est importante et nuance davantage notre événement qui n’a absolument pas vocation à être une occasion de vider des entrepôts et d’écouler des stocks. Nous ne voulons pas être un simple marché, bien au contraire.

Un aspect prioritaire reste le programme des conférences : que prévoyez-vous ?

Parmi les nombreux sujets, une conférence particulièrement fascinante impliquera certains des entraîneurs les plus importants du monde. Ils partageront de nombreuses anecdotes liées à leur expérience avec les joueurs les plus forts de l’histoire, mais apporteront également leur éclairage sur les nouvelles tendances en matière de formation, d’approche du match et de carrière professionnelle dans le Padel en constante évolution. Nous souhaitons qu’ils nous expliquent ces évolutions. De plus, l’entraînement sportif aura son propre espace spécifique.

À un moment donné, il semblait que de nombreuses foires liées au monde du padel étaient sur le point de naître. Actuellement, il semble que vous soyez les seuls à rester…

D’un côté, je suis satisfait de ce que nous avons créé, mais d’un autre côté, je suis très déçu car il semblait y avoir un manque de volonté de créer un système, et c’est une approche qui aurait bénéficié à tous. Dans tous les cas, nous avons démontré que la passion, sans professionnalisme, compétence et budget adéquat, ne suffit pas à créer un événement réussi. Une foire mal organisée est préjudiciable au sport, car elle doit être un moment d’agrégation et de croissance globale du mouvement. Padel Trend contribue à inspirer la passion pour le padel, ce qui est fondamental, car notre sport ne doit pas cesser de croître.

Voyez-vous encore une marge de croissance importante ?

Bien sûr, il manque encore un million de pratiquants. L’Italie doit viser au moins les deux millions. Après tout, s’il y en a plus de quatre en Espagne…

PADEL TREND EXPO MILANO

Quel segment de Padel Trend vous satisfait le plus, le moins ?

Disons que l’ingénierie des installations pose problème, car de nombreuses entreprises n’ont pas encore saisi que Padel Trend représentait une opportunité commerciale allant au-delà du seul padel. Les responsables de clubs doivent établir des connexions avec des entreprises cherchant à présenter l’intégralité de leur portefeuille. À cet égard, nous faisons encore face à des défis. Ce qui me satisfait davantage, c’est l’enthousiasme débordant de la communauté pour cet événement. Nous ne sommes pas un concert mais nous avons déjà plus de deux mille personnes pré-inscrites à la billetterie.

Padel Trend se positionne en tant que salon d’affaires et de consommation. Comment trouvez-vous le bon équilibre ?

Pour l’édition 2024, Padel Trend s’étendra sur trois jours, et peut-être même quatre en 2025, afin d’organiser des moments plus rapprochés dédiés au B2B. Je crois que nous avons trouvé le bon équilibre en nous adressant au consommateur final. En tout cas, la première édition a généré un chiffre d’affaires dépassant les dix millions d’euros.

Combien d’opérateurs sont prévus pour l’édition 2024, et quelle est la présence du public cible ?

Nous espérons attirer entre 27 000 et 30 000 visiteurs. Nous sommes ravis de constater un vif intérêt à l’échelle internationale, avec des demandes même en provenance du Chili. En tant qu’exposants, nous prévoyons d’accueillir entre 150 et 160 participants, notamment en raison des espaces spécifiques. Notre campagne de communication sera massive, présente dans tous les aéroports nationaux, les cinémas, les métros, les sites d’information, les réseaux sociaux, et les journaux verticaux. En 2023, nous avons atteint 110 millions d’OTS (Opportunity To See, c’est-à-dire le nombre d’opportunités offertes à un public de voir et de comprendre une publicité), ce qui représente une valeur économique significative.

Comment avez-vous abordé les marchés étrangers ?

Nous avons engagé des discussions directes avec les associations et les fédérations. Des road shows ont été organisés pour démontrer l’attrait de Padel Trend, et ces initiatives se sont également déployées dans les clubs. Nous avons établi un cercle vertueux, touchant désormais 6 000 clubs, principalement étrangers, intéressés par les opportunités commerciales et le spectacle.

De nouveaux secteurs seront-ils explorés ?

Les discussions prendront une place encore plus importante et aborderont de nouveaux sujets tels que la traumatologie et la finance d’entreprise appliquée au sport. Un espace sera dédié au tourisme sportif, car les vacances actives connaissent une tendance croissante, et les joueurs de padel ne veulent certainement pas laisser leur raquette de côté en voyage. Padel Trend peut mettre en relation les établissements d’hébergement aussi bien avec le client final qu’avec les entreprises d’installation pour répondre à tous leurs besoins. Nous organiserons également des ateliers, un domaine que nous développerons de plus en plus.

Quel est le rapport avec les institutions ?

La Fédération italienne a été enthousiaste en 2023, et nous renouvellerons donc le partenariat pour 2024. Nous espérons en faire de même avec la FIP, car Padel Trend pourrait être l’occasion de lancer la nouvelle saison de Premier Padel. Quant à la Région Lombardie, elle a exprimé son désir de participer plus activement à la promotion du territoire, et des discussions sont en cours avec la municipalité de Milan en raison de l’intérêt suscité par notre expo. Padel Trend souhaite être étroitement associé aux institutions, mais des actions concrètes sont nécessaires.

Le padel ne sera pas un sport exclusif à l’Expo, car il y aura également de la place pour le pickleball…

Nous souhaitons surfer sur la tendance aux États-Unis, où le boom du pickleball est sensationnel, offrant ainsi une visibilité accrue à un sport en forte croissance. Nous aurons un espace et des événements plus structurés, et notre récente expérience lors d’une foire à Rome a montré l’intérêt du public pour cette nouvelle discipline, les terrains de pickleball étant constamment bondés. C’était particulièrement agréable de voir des familles entières s’adonner à cette activité, avec des grands-parents jouant avec leurs petits-enfants. Le Pickleball aura également une valeur sociale. En parlant d’aspects sociaux, nous aborderons un sujet très important.

Lequel ?

Les impacts négatifs que pourrait avoir l’augmentation des prix sur la pratique sportive, une question qui doit inciter les institutions à la réflexion, étant donné que la pandémie nous a rappelé l’importance de la pratique sportive. Cependant, certaines catégories, comme les étudiants, souffrent de l’augmentation des coûts de jeu, même s’ils pourraient remplir des créneaux à des moments encore semi-désertés et possèdent les qualités sportives nécessaires pour devenir des visiteurs réguliers. Mais combien coûte-t-il de jouer au padel trois fois par semaine ?

Entre 150 et 180 euros, rien que pour la location de l’emplacement. Alors, quelle alternative proposez-vous ?

Il pourrait être nécessaire d’étudier de nouvelles formules, comme cela s’est déjà produit dans le tennis, qui peuvent transformer les centres de padel de simples loueurs de courts en véritables clubs. L’adhésion permet de jouer davantage à un coût fixe et fidélise la clientèle. Dans tous les cas, trouver un équilibre entre coûts et bénéfices est essentiel pour conserver les joueurs.

Quel message Padel Trend souhaite-t-il transmettre ?

Nous souhaitons impliquer tous les acteurs clés de ce secteur. Une promotion sérieuse est nécessaire pour continuer à croître, afin de toucher ce million de pratiquants manquant. Padel Trend est un coup de pouce pour le marché.

Gwenaelle Souyri

C’est son frère qui un jour lui a dit de l’accompagner sur une piste de padel, depuis, Gwenaëlle n’a plus jamais quitté le court. Sauf lorsqu’il s’agit d’aller regarder la retransmission de Padel Magazine, du World Padel Tour… ou du Premier Padel… ou des Championnats de France. En bref, elle est fan de ce sport.





Source link

Leave a Comment