« Ça doit être gai à la maison » : Alix Poisson en couple avec le réalisateur de Sambre, Jean-Xavier de Lestrade


Alix Poisson est l’une de nos plus remarquables actrices et son rôle bouleversant dans Sambre en est une preuve vibrante. Dans les colonnes de Vanity Fair, l’actrice et son compagnon Jean-Xavier de Lestrade, le réalisateur de Sambre, reviennent sur leur rencontre et leur vie commune qui se nourrit de leur art et de leur vision du monde.

Si la carrière de comédienne d’Alix Poisson commence bien avant 2013 c’est à cette époque là qu’elle se révèle au public avec le personnage d’Isabelle Martinet, mère et épouse un tantinet débordée de Gaby (Arnaud Ducret) dans la série Parents mode d’emploi. Le talent d’Alix Poisson lui permet de ne pas se cantonner à ce rôle. Ce lundi 27 novembre, les téléspectateurs ont découvert sur France 2 les deux derniers épisodes de la bouleversante série Sambre qui revient sur le parcours criminel de Dino Scala, un violeur en série qui fit plus de 50 victimes dans sa région en 30 ans avant d’être rattrapé par la justice en 2018. Dans cette mini-série, Alix Poisson incarne Christine, une femme qui n’a pas vraiment existé, mais qui est “la somme de plusieurs victimes” comme elle l’a expliqué alors qu’elle était conviée sur le plateau de Quelle Époque ! l’émission de Léa Salamé.

Pour diriger Sambre, l’adaptation du récit d’Alice Géraud, Jean-Xavier de Lestrade, un réalisateur dont le talent est reconnu jusqu’à Hollywood où son documentaire Un coupable idéal a été couronné d’un oscar en 2002. Dans la foulée de ce succès, il a réalisé la série documentaire Soupçons. Il y retraçait l’affaire Michael Peterson, un romancier américain accusé du meurtre de sa femme, retrouvée inanimée au pied d’un escalier de leur domicile, en Caroline du Nord. Il y a quelques mois, son documentaire a d’ailleurs inspiré une autre fiction Staircase, avec Colin Firth.

Sa comédienne fétiche

Mais revenons à Alix Poisson et Jean-Xavier de Lestrade. Après de nombreuses années à travailler aux Etats-Unis, le réalisateur rentre en France. Nous sommes en 2009 et l’affaire Véronique Courjault vient d’éclater. La mère de famille est accusée d’avoir tué et congelé plusieurs de ses bébés. Le réalisateur souhaite filmer le procès mais n’obtient pas le droit de le faire, il décide donc de passer par la voix du docu-fiction et cherche les comédiens pour servir son histoire. Une amie d’Alix Poisson repère l’annonce. Pour incarner l’anti héroïne de Parcours meurtrier d’une mère ordinaire : l’affaire Courjault Alix Poisson se teint les cheveux, se prive de sommeil et débarque au casting. Dans les colonnes de Vanity Fair le réalisateur se souvient : “Elle dégoulinait et avait vraiment une drôle d’allure”.

Ce rôle dont elle dit qu’il a changé sa vie n’est que le premier d’une collaboration artistique et amoureuse qui dure désormais depuis 14 ans entre le réalisateur et sa comédienne fétiche. Ensemble le couple a un fils, qu’il tient à distance de la lumière. Main dans la main ils creusent “le sillon du drame sociétal”. Elle est Suzanne Viguier dans La Disparition en 2012, joue également dans Laëtitia, apparaît en lanceuse d’alerte dans la série Jeux d’influences, diffusée sur Arte. “Jean-Xavier et moi parlons la même langue” affirme l’actrice qui s’amuse presque des interrogations autour de leur couple. “De l’extérieur, les gens se disent ‘ils font des films extrêmement chargés, ça doit être gai à la maison’, mais ça n’occupe pas le centre de notre vie. On a cette conscience que personne n’a à supporter au quotidien le poids du film.” Le réalisateur et sa muse se sont bien trouvés…



Source link

Leave a Comment