Coupe du monde. France-Écosse, le XV de France sort-il gagnant de sa double confrontation


Voir mon actu
Vaincu en Ecosse, bousculé à domicile, le XV de France est encore loin d'être au point à moins d'un mois de la Coupe du monde.
Vaincu en Ecosse, bousculé à domicile, le XV de France est encore loin d’être au point à moins d’un mois de la Coupe du monde. (©Icon Sport)

Un Écosse – France, un France – Écosse, et voilà la moitié des matchs de préparation du XV de France à la Coupe du monde de disputée. Un bilan équilibré d’une défaite suivie d’une victoire, et du progrès d’une semaine sur l’autre, certes, mais les Bleus sortent de cette double confrontation avec moins de certitudes que leurs adversaires. 

En dressant ce constat, il ne faut cependant pas oublier le décalage existant entre les préparations des deux équipes, comme tenait à le rappeler le sélectionneur français Fabien Galthié à la sortie du match.

« On s’attendait à ce que ce soit dur, on s’est jeté dans cette compétition sans en connaître le scénario. Les Écossais ont commencé leur préparation un mois avant nous, on a donc un mois de retard sur eux. Mais c’est quelque chose qu’on assume, il nous reste encore quatre semaines », estime le technicien. 

En somme, le XV de France est à ce jour un vaste chantier, à de multiples niveaux. La formule du banc n’est pas encore affinée, la préparation physique doit être digérée, l’animation est encore brouillonne avec seulement deux semaines de travail réel sur le jeu, etc. 

Des Écossais « ambitieux, précis, physiques »

Sans tomber dans la démesure, le bilan de ces deux rencontres dressé par l’homologue de Fabien Galthié n’est pas tout à fait le même. Il faut dire que ce XV du Chardon a montré de la ressource chez lui puis sur le pelouse de Saint-Étienne, et aurait très bien pu repartir avec la victoire les deux fois. 

« Je suis très fier de l’effort produit, et de notre entame. Nous avons été ambitieux, précis, physiques. Je suis content du travail, de la solidarité, de l’aspect technique. Je suis triste que nous n’ayons pas obtenu un meilleur résultat, mais ça montre le caractère et la compétitivité du groupe », déclarait Gregor Townsend au micro d’Amazon Prime. 

On aurait du mal à contredire l’ancien demi d’ouverture passé par Brive, Castres et Montpellier, tant ses joueurs se sont par moment montrés irrésistibles face aux Bleus. De quoi leur donner de la confiance avant le Mondial où ils devront batailler avec l’Irlande et l’Afrique du Sud. Pour, peut-être, retrouver le XV de France en quart de finale.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Côté français, la confiance attendra, même si obtenir une victoire aura sans doute fait du bien à toutes les têtes. La route est encore longue. 

Chaque jour, recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail avec la newsletter d’Actu Rugby. Inscrivez-vous par ici, c’est gratuit !

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.





Source link

Leave a Comment